Tunisie: « Né à Sayada » de Michel Kuate, un documentaire intimiste autour de Tahar Cheriaa aux JCC2020

Tunis — Le Long-documentaire « Né à Sayada » consacré à la vie du « père du cinéma tunisien et africain » Tahar Cheriaa (1927-2010) sera présent aux JCC 2020 dans le cadre de la commémoration des 10 ans de la mort du père fondateur des Journées Cinématographiques de Carthage, a déclaré, lundi, à l'agence TAP, le réalisateur camerounais Michel Kuate.

En marge de la projection de son film « Le père de Tilai » dans le cadre de la compétition officielle des courts-métrages documentaires, le réalisateur Michel Kuate a révélé à l'agence TAP les détails de son premier-long documentaire autour des faces cachées du critique du cinéma Tahar Cheriaa et qui est actuellement en tournage en Tunisie.

Le tournage du documentaire a démarré en 2017 en Tunisie dans la ville natale de Cheriaa "où nous sommes allés à la rencontre de sa famille » a fait savoir Kuate en précisant qu'il a saisi l'opportunité de sa présence aux JCC2019 pour retourner à Sayada afin de continuer de filmer avec les proches de Cheriaa et finaliser le documentaire.

"A travers mon premier long-métrage « Né à Sayada » j'ai voulu rendre hommage au père fondateur des JCC qui a influencé l'histoire du cinéma tunisien et africain, a souligné le réalisateur camerounais à l'agence TAP précisant que le film propose une immersion intimiste chez la famille de Cheriaa afin de mettre la lumière sur les faces cachées de l'homme au-delà de son engagement pour la valorisation du cinéma africain et la promotion du cinéma en Tunisie en étant le fondateur de la Fédération Tunisienne des Cinéastes Amateurs.

Et d'ajouter « Le film se veut une manière de présenter l'homme dans toute sa dimension : l'homme qui a influencé le cinéma africain, l'homme qui a tenu tête à l'impérialisme et à la colonisation culturelle que voulait imposer l'occident à l'Afrique mais aussi l'homme dans sa vie intime avec ses proches »

« Né à Sayda » se veut aussi un documentaire historique autour du cinéma africain a indiqué le réalisateur expliquant que le documentaire est aussi une occasion pour évoquer l'amitié de Cheriaa avec le réalisateur sénégalais Ousmane Sembène ainsi que l'histoire de la création des JCC.

Selon Kuaté, le point fort du documentaire réside essentiellement sur son volet intimiste avec des témoignages de sa famille et de ses amis en plus de la présence d'archives et des vidéos faîtes par Cheriaa dans le cadre familial.

Evoquant la sortie du film, Michel Kuaté a mentionné à l'agence TAP qu'il espérait que « Né à Sayada » soit présent aux JCC2020 dans le cadre de la commémoration des 10 ans de la disparition de Tahar Cheriaa et que des festivités soient organisées en son honneur dans sa ville natale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.