Cameroun: Autonomisation des réfugiés - La Fondation Citi soutient le Cameroun

Selon les termes d'une convention signée entre le volet caritatif de cette banque et le comité international de secours, le pays bénéficiera d'une enveloppe de 373 millions de F.

Le jeudi 24 octobre 2019, la fondation Citi et le Comité international de secours, plus connu sous son appellation anglaise « international committee rescue » (IRC), ont signé une convention visant à étendre leur partenariat. Objectif : soutenir de jeunes professionnels ayant fui la crise. Concrètement, il s'agira d'apporter, dans six pays du monde, un soutien à quelque 1 300 réfugiés et à des jeunes en situation de vulnérabilité pour les aider à se doter de moyens d'existence. Ainsi, une enveloppe de 3,5 millions de dollars américains, soit environ 2, 072 milliards de F, mise à disposition par l'initiative Pathways to Progress de la Fondation Citi, permettra d'offrir à des réfugiés et à des jeunes en situation de vulnérabilité en Grèce, en Jordanie, au Nigeria, au Cameroun, au Liban et en Allemagne ; des formations commerciales, des mentorats et des aides à la création d'entreprise. L'enveloppe réservée au Cameroun est de 630 000 dollars, soit environ 373 millions de F, destinés aux réfugiés et déplacés de la région de l'Extrême-Nord et ses environs.

Comme l'a expliqué David Livingstone, PDG de Citi Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMOA), « des interventions comme Rescuing Futures apportent aux réfugiés et aux jeunes en situation de vulnérabilité des formations à l'entrepreneuriat et à l'employabilité, et les aident à reconstruire leur vie, ainsi qu'à participer à l'économie ». Dans un communiqué publié à l'issue de cette signature de convention, ce haut responsable de la banque a souligné que ces deux dernières années, le partenariat avec l'IRC a permis à l'établissement de crédit de jouer un rôle vital en investissant dans près d'un millier de personnes réfugiées dans trois villes (Athènes en Grèce, à Amman en Jordanie, et à Yola en Algérie). « Et nous sommes heureux d'élargir notre action à trois autres pays, pour travailler avec plus de jeunes », a-t-il poursuivi. Il s'agit du Cameroun, de l'Allemagne et du Liban. Dans le détail, les bénéficiaires de ce programme auront droit au financement et au soutien à la création de micro-entreprises, au coaching, à la formation et au mentorat sur l'entrepreneuriat, la gestion des ressources financières, l'expansion des activités économiques et à l'employabilité, etc.

Pour David Miliband, directeur de l'IRC, les crises et les conflits empêchent les jeunes, partout dans le monde, de réaliser leur plein potentiel. « En combinant l'expertise technique et programmatique de l'IRC et les connaissances et les ressources du réseau mondial de Citi, nous aiderons les entrepreneurs et les salariés de demain à donner un coup d'accélérateur à leur avenir économique », a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.