Sénégal: Lancement des travaux du Bus Rapid Transit - 300 milliards de FCFA pour un projet de 30 mois

29 Octobre 2019

Le projet Bus rapid transit (Brt) a été lancé hier, lundi 28 octobre, par le président de la République Macky Sall. Le coût du financement est de 300 milliards de FCA. Les travaux sont prévus sur une durée de 30 mois.

300 milliards de F CFA seront injectés dans la réalisation du Bus rapid transit (Brt) dont la durée des travaux est prévue sur une période de 30 mois. Cette annonce est du président de la République Macky Sall. C'était hier, lundi 28 octobre, à la cérémonie de lancement dudit projet à Guédiawaye.

En donnant le signal pour le début des travaux du Bus rapid transit (Brt), le chef de l'Etat a dit que son ambition est de bâtir un réseau de mobilité collective qui permettra d'optimiser les coûts. Mieux, il a aussi qualifié le Brt de projet innovant qui permettra « un système de transport moderne, propre et efficace. »

Le projet lancé hier, lundi, est emblématique de l'avis du président de la République car il permettra de « doter le pays d'un transport multi-modèle apte à concilier les objectifs d'ordre économique, écologique et social ».

Le coût du transport sera abordable et le bus permettra de réduire le temps de la mobilité entre Guédiawaye et le Centre-ville ; espère le chef de l'Etat.

S'agissant de la gestion de l'ouvrage, le président Macky Sall a dit qu'elle sera assurée par l'Etat du Sénégal, mais en collaboration avec le secteur privé national.

« L'exploitation du Brt permettra la participation de l'Etat et du privé local pour un total de 30% dans le capital total du futur outil de gestion », a-t-il soutenu. « Le privé aura aussi la charge d'assurer l'acquisition d'un matériel roulant répondant aux standards internationaux », précise-t-il par ailleurs.

Nécessité d'accélérer la modernisation du système de transport

« Au-delà du Brt, il nous faut relever les énormes défis du sous-secteur du transport afin d'assoir une mobilité durable.

C'est pourquoi je voudrais engager le ministre en charge des transports terrestres, d'accélérer la modernisation du système de transport afin d'améliorer notamment l'offre dans les transports publics et de renforcer le cadre de gouvernance de la mobilité urbaine », a dit le président Macky Sall en s'adressant au ministre Oumar Youm.

Il ajoutera par ailleurs « qu'une haute priorité devra être accordée à la pérennisation des ressources nécessaires au financement du secteur ainsi que la sécurité routière et ferroviaire ».

Le souhait du président Macky Sall est aussi qu'à terme, les usagers des transports publics puissent voyager avec un seul ticket de paiement.

« J'invite les populations à veiller à l'intégration physique et tarifaire du Brt, du Ter et de Dakar Dem Dikk à travers la mise en place d'un réseau de rabattement efficace vers les systèmes capacitaires.

Ce faisant, l'usager pourra voyager d'un mode à un autre grâce à un seul titre de transport numérisé ».

La mise en service du Train express régional et du Brt appelle à « un changement de comportements guidés par un esprit citoyen », a jugé en outre le président de la République qui invite en conséquence les responsables de ces deux infrastructures à s'atteler à la sensibilisation des populations sur les mesures de citoyenneté et d'hygiène à ces moyens de transport.

Crbc revient avec le Brt

La filiale chinoise, China Road Bridge corporation (Crbc), aura la responsabilité de conduire les travaux du Brt. Selon le président Macky Sall, l'entreprise a été choisie au terme d'une rude concurrence.

S'adressant à son directeur, le chef de l'Etat a donné l'ordre de faire usage des compétences de sa société afin d'amener le délai d'exécution des travaux prévu sur une durée de 30 mois à 25. Cette compagnie chinoise a assuré la réalisation de l'autoroute Ilaa Touba.

A signaler que la ligne pilote de bus sur voies réservées s'entendra sur une longueur de 18,3 km de la gare de Petersen à la préfecture de Guédiawaye. Le projet sera réalisé sur un linéaire de 18,3 km de voirie. Il aura 23 stations fermées et 144 bus articulés.

Le projet comprend 4 types de bus. La ligne omnibus ira de la préfecture de Guédiawaye à la gare de Petersen avec des arrêts à toutes les stations.

Il y aura aussi une ligne semi express qui va relier la préfecture de Guédiawaye à la gare de Petersen avec des arrêts à certaines stations. Une troisième ligne de bus est également prévue.

Il s'agit de celle qui quittera la préfecture de Guédiawaye pour aller à Petersen avec des arrêts aux stations les plus importantes. Une ligne express qui ira de Grand-Médine jusqu'à Petersen sans arrêt est aussi programmée.

L'exploitation Brt sera enfin assurée par un opérateur privé, à travers une délégation de service public (Dsp). L'opérateur aura aussi la charge d'assurer l'investissement pour l'acquisition des autobus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.