Afrique de l'Est: Corne de l'Afrique - Près de deux millions de personnes touchées par des pluies diluviennes

29 Octobre 2019

Près de deux millions de personnes ont été touchées par les pluies diluviennes dans plusieurs pays de la corne de l'Afrique confrontés à des inondations.

« Ces derniers mois, des pluies particulièrement importantes se sont abattues sur une grande partie de la Corne de l'Afrique, provoquant des inondations et des besoins humanitaires importants en Ethiopie, au Sud Soudan et en Somalie », a déclaré mardi le porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), Jens Laerke, lors d'un point de presse à Genève.

En Ethiopie, des inondations ont touché les régions d'Afar, Amhara, Gambela, Oromia et la région de Somalie, entraînant le déplacement de 220.000 personnes et la perte de biens et de moyens de subsistance. Au total, plus d'un demi-million de personnes ont été touchées par les récentes inondations.

Quelques mois après une sécheresse dévastatrice qui laissa plus de six millions de personnes dans le besoin d'aide humanitaire, les habitants de la Somalie sont maintenant confrontés à des fortes pluies et à des inondations soudaines. Quelque 164.000 personnes ont été déplacées et la plupart se sont installées sur des terres plus élevées. « Nous avons des rapports faisant état d'au moins trois personnes qui se sont noyées », a précisé le porte-parole d'OCHA.

L'ONU intensifie ses opérations dans les zones touchées

Les pluies ont commencé tôt et les hauts niveaux d'eau dans les fleuves Juba et Shabelle ont provoqué des inondations dans les États de Hirshabelle, Jubaland et du Sud-Ouest. Dans et autour de la ville de Belet Weyne, dans la région frontalière entre la Somalie et l'Éthiopie. Les terres agricoles, les infrastructures et les routes ont été détruites et les moyens de subsistance ont été perturbés dans certaines des zones les plus touchées.

Au Soudan du Sud, les inondations saisonnières survenues depuis juillet ont touché plus de 900.000 personnes, notamment des personnes déplacées, des réfugiés et les communautés qui les accueillent. Les organismes humanitaires redoutent que ces intempéries durent encore quatre à six semaines et de mettre davantage de personnes en danger. « Nous prévoyons également des dégâts considérables dans les cultures, sur les terres arables et parmi le bétail », a ajouté M. Laerke.

Dans les zones inondées, plus de trois millions de personnes avaient déjà besoin d'aide avant l'arrivée des pluies. Une situation d'autant plus préoccupante, que plus de 60 % des comtés du Soudan du Sud sont touchés par les inondations sont classés comme étant confrontés à des niveaux extrêmes de malnutrition aiguë.

Face aux précipitations exceptionnelles dans ces trois pays, l'ONU et ses partenaires humanitaires intensifient leurs interventions dans les zones touchées par les inondations en fournissant de l'eau, de la nourriture, des abris, des soins de santé et d'autres secours vitaux. Mais comme c'est souvent le cas, le financement est un problème. « Au Soudan du Sud, par exemple, l'ONU et les partenaires humanitaires ont un besoin urgent de 35 millions de dollars pour accroître la réponse », a indiqué le porte-parole d'OCHA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.