Congo-Brazzaville: Littérature - Repenser l'avenir du livre à l'ère du numérique

L'invite a été faite par les responsables des éditions le Lys bleu, en séjour de travail à Brazzaville. Au cours d'une conférence-débat animée le 29 octobre, ils ont insisté sur le fait qu'il n'y a pas de mariage mais plutôt une alliance entre le livre numérique et le livre papier.

« Repenser l'avenir du livre face aux nouveaux médias » était le thème de la discussion organisée au sein de la faculté des lettres, arts et sciences humaines de l'Université Marien-Ngouabi.

Aujourd'hui, des études montrent que l'imprimé ne peut pas suivre au pas des avancées technologiques. A cet effet, la littérature pâtira-t-elle à l'ère du numérique ? Certainement pas, en pense Benoît Couzi, l'un des fondateurs des éditions le Lys bleu.

D'après lui, les nouveaux dispositifs du livre entraînent de nouvelles pratiques de lecture, de nouveaux genres et de nouvelles formes littéraires. Par exemple, en 2018, le chiffre d'affaires de l'édition numérique en France s'élevait à deux cent douze millions d'euros. Une augmentation de 5% par rapport à l'année précédente. La part des ventes numériques dans le chiffre d'affaires total des éditeurs s'établit aujourd'hui à plus de 8%. Le nombre de référence en vente était de sept cent quatre-vingt mille livres papiers brochés pour deux cent quatre-vingt mille titres numériques, soit 13% d'accroissement par rapport à l'année dernière.

Ces chiffres montrent combien le numérique occupe de plus en plus une place importante et que les éditeurs ainsi que les écrivains lui font confiance. Aussi, le livre papier semblerait avoir encore de beaux jours devant lui.

"Le livre numérique, un atout pour la littérature"

a rencontre entre les éditions le Lys bleu et le public a permis de marteler sur la réelle problématique qui concernerait plutôt l'avenir et les raisons de lecture à l'ère du numérique. « Comment lit-on aujourd'hui ? De moins en moins avec le papier et beaucoup plus avec le numérique. Néanmoins, la lecture est toujours présente », a noté Benoît Couzi. La littérature en format numérique est une littérature à part entière. Le livre numérique offre une lecture nomade et participe au développement de la littérature car son contenu ne diffère pas de celui en version papier.

« Le livre numérique est un grand atout pour la littérature qui n'a aucune raison de se défaire du papier pour vivre. Le livre papier ne disparaîtra pas totalement ni à court ni à moyen terme. Il restera parce que toucher, sentir, tourner les pages, s'imprégner d'un sentiment que l'auteur a voulu exprimer n'a rien à voir avec la manipulation du livre en version numérique. Le broché sera peut-être un instrument du passé. Mais, il sera un élément primordial de notre culture et de nos connaissances », en pense l'éditeur.

Pour Guy Migrenne, cofondateur et directeur de la communication du Lys bleu, le numérique servira notamment à renouer avec le livre sans que l'un évince l'autre. Celui-ci sera un instrument efficace pour se déconnecter de temps en temps du digital. « La prospective est une méthode d'anticipation. Le numérique ne s'impose pas comme un frein pour les maisons d'édition mais plutôt un dépassement. Nous devrions simplement nous arrimer aux nouvelles exigences pour demeurer. Publier un livre est une chose, le rendre accessible au plus grand nombre en est une autre », a-t-il signifié.

Notons que le Lys bleu est une maison d'édition française basée à Paris qui existe depuis trois ans. Elle a déjà collaboré avec plus d'une centaine d'écrivains africains et une quarantaine d'auteurs congolais dont Henri Djombo qui, grâce à elle, vient de mettre sur le marché son tout dernier roman "L'avenir est dans ma tête".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.