Cote d'Ivoire: Journées nationales de lutte contre l'Avc - Des chiffres qui font peur

La prévention, une priorité nationale", c'est le thème de la 1ère édition des Journées nationales de lutte contre l'Accident vasculaire cérébrale (Avc).

Elles ont eu lieu, hier, à Cocody en présence du ministre de la Santé, Eugène Aka Aouélé. Cette initiative de l'Ong Avc espoir que dirige Mme Chantal Gnahouo, elle-même victime de maladie, a, à cette occasion, alerté sur les ravages que fait l'Avc. Le ministre de la Santé, lui, a donné des chiffres qui font froid dans le dos et appellent à une lutte beaucoup plus accrue. Elle passe, de l'avis des spécialistes, par la prévention. « L'Avc est un problème de santé publique », a rappelé le ministre de la Santé, Eugène Aka Aouélé, avant d'indiquer que cette maladie n'épargne personne.

« L'Organisation mondiale de la santé estime que plus de 17 300 000 personnes, en 2008, sont mortes de maladies cardio-vasculaires telles que l'Avc. Et les 4/5ème de ces décès surviennent dans les pays à revenus faibles comme les nôtres. Une progression de 23 millions de nouveaux cas est faite pour 2020. Cette pandémie touche aussi les enfants même les nourrissons. En Côte d'Ivoire, il ne se passe pas un seul jour sans qu'une personne ne soit frappée d'Avc. En 2000, environ 115217 décès suite aux maladies non transmissibles enregistrées, les maladies cardio-vasculaires ont contribué pour 15 % », a-t-il souligné.

Le professeur Ange Eric-Kouamé-Assouan, président du Comité scientifique de ces Journées, a ajouté que « L'avc est la 2ème cause de mortalité dans le monde ». Chantal Gnahouo, présidente de l'Ong Espoir qui souffre de cette maladie, a souhaité pour son Ong constituée également de victimes de l'Avc ne pas avoir de nouveaux membres. Pour cela, il faut éviter les facteurs de risque de l'Avc. A ce sujet, les spécialistes sont d'accord qu'il s'agit, en premier, de l'hypertension artérielle qui est responsable à peu près de 50% d'Avc, le diabète, les problèmes de cholestérol, les mauvais régimes alimentaires, le tabagisme, l'alcool, la pollution atmosphérique, le stress etc.

Le moyen de prévention, c'est le dépistage notamment, les activités physiques, la consommation de fruits et légumes etc. Plusieurs partenaires accompagnent Avc Espoir dans cette aventure de lutte contre cette maladie invalidante. Des journées de dépistages sont organisées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.