Ile Maurice: Dettes de Rs 5,8 M - SMS Pariaz négocie avec le MTC

Nouveau développement dans le litige opposant le Mauritius Turf Club (MTC) à SMS Pariaz. Le procès en réclamation de Rs 5 799 539.50 initié par le MTC contre SMS Pariaz a été appelé hier devant la juge Gaytree JugessurManna. Des négociations sont en cours pour parvenir à un accord à l'amiable entre les deux parties. Me Saheena Carrim qui remplace Me Sanjay Bhuckory, Senior Counsel, pour le MTC et Me Anil Kumar Ujoodha représentant SMS Pariaz ont informé la juge de ce développement.

S'adressant à la juge, Me Ujoodha a déclaré que les deux parties ont commencé à parler pour trouver un accord à l'amiable. L'avocat de SMS Pariaz a réclamé du temps pour parapher l'accord entre les deux parties. Comme les deux parties sont représentées par leur conseil d'administration, les propositions doivent être avalisées par le board.

Me Ujoodha a présenté une motion pour l'ajournement du procès afin de disposer de cette affaire. Me Carrim n'a pas objecté. Le procès a été renvoyé au 23 janvier 2020. SMS Pariaz était représentée par son directeur, Mahendranath Dindoyal. Le MTC était, lui, représenté par son Procurement Officer, Gerry Labonne.

Dans sa plainte, le MTC a indiqué que Jean Michel Lee Shim a été autorisé à rendre publics les programmes officiels des courses, de même que les résultats, dans le but d'offrir des paris par SMS uniquement contre paiement. Mais le MTC précise que SMS Pariaz a refusé de s'acquitter entièrement des frais dus à la télévision de même que les Media Rights Fees pour la saison hip- pique de 2016.

SMS Pariaz a déposé sa défense au greffe de la cour et a demandé à l'instance de rejeter la réclamation du MTC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.