Cameroun: « Tous ceux qui vivent ici doivent partir immédiatement »

Que s'est-il passé exactement à Gouache ? Lundi, vers 22h, il y a eu un éboulement à Gouache, au niveau du Bloc 6 qui a englouti 11 maisons.

Après les interventions des forces de maintien de l'ordre et des populations, on a pu récupérer le matin sept corps dans les décombres. On a compté plus de 50 personnes portées disparues. Les recherches sont en cours pour pouvoir déterrer d'autres corps. Nous avons cherché des engins qui ont commencé le travail hier et ont permis de sortir plus d'une trentaine de corps des décombres. Ce travail n'est pas facile parce que la zone est difficile d'accès, mais les fouilles se poursuivent, avec l'aide des populations.

La mairie aussi est entrée dans la danse pour rappeler aux gens qui ont construit dans cette zone à risque qu'ils doivent quitter les lieux. Quelles sont les mesures qui ont été prises ? Tous ceux qui habitent dans cette zone doivent la quitter immédiatement parce qu'il y a de forts risques qu'il y ait d'autres éboulements dans cette zone. De même, on va davantage sécuriser cette zone pour éviter un autre drame. D'autre part, dans le cadre de la protection civile, le préfet est en train de travailler sur l'identification des autres zones à risque. Nous sommes en train de faire aussi ce travail au niveau régional. Il consistera à identifier les zones à risque et faire évacuer les gens, tout en les sensibilisant sur la nécessité de ne plus construire dans de telles zones.

C'est un travail que nous faisons d'ailleurs depuis longtemps. Cette opération nécessitera certainement des moyens... Bien sûr. Pas nécessairement des moyens financiers, mais davantage des moyens techniques et la sensibilisation. On commence d'abord par-là, avant de voir ce qu'il y a lieu de faire, par rapport aux dispositions matérielles qui peuvent être prises dans ces zones. Nous présentons nos condoléances à toutes ces familles. Nous sommes touchés par rapport à ce qui s'est passé et nous espérons qu'à partir de ce drame, tout le monde comprendra qu'il y a des zones à risque que nous devons éviter. Il faut pour cela que chacun fasse son travail à son niveau : les maires, les autorités administratives, les forces de maintien de l'ordre et les populations elles-mêmes qui doivent à tout prix éviter les zones à risque.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.