Afrique Centrale: Bassin du Lac Tchad - La stratégie de développement adoptée

Ce document qui comporte neuf piliers a été présenté à Alamine Ousmane Mey, hier par le secrétaire exécutif de la Commission du bassin du Lac Tchad.

« La stratégie régionale qui est présentée aujourd'hui nous permet d'élaborer une feuille de route qui va permettre aux quatre pays de la sous-région de faire en sorte que les conditions les meilleures puissent être créées dans la promotion du développement économique et social. Ça commence par la stabilisation puis le redressement et la résilience ». C'est le résumé que le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (Minepat) fait de la stratégie régionale de stabilisation du Bassin du Lac Tchad.

Elle lui a été présentée hier par le secrétaire exécutif de la Commission du bassin du Lac Tchad (Cblt). Mamman Nuhu séjourne au Cameroun dans le cadre d'une mission d'information et de sensibilisation des autorités camerounaises et d'autres acteurs. Ladite stratégie qui va s'étendre sur cinq ans est résumée en neuf piliers, dont la coopération politique et transfrontalière, la sécurité et les droits de l'Homme, le désarmement- démobilisation-réintégration des personnes affectées par Boko-Haram, l'assistance humanitaire, etc. « Ces piliers vont de la gouvernance à l'inclusion des jeunes et des femmes dans le système économique en passant par une meilleure création des opportunités socio-économiques et de développement», a expliqué Alamine Ousmane Mey. Les questions climatiques sont aussi soulevées dans cette stratégie.

Du Minepat, il est attendu la mobilisation des partenaires et ministères sectoriels, l'appui des gouverneurs, la proposition de projets bancables à soumettre aux bailleurs de fonds. Il faut relever que plusieurs actions allant dans le sens de cette stratégie sont déjà menées sur le terrain, dont l'opérationnalisation de la force multinationale mixte. Parlant des moyens, la Cblt bénéficie, de la part du Pnud, d'une contribution de 100 millions de dollars (59,1 milliards de F) pendant que les autres partenaires au développement ont déjà identifié des sources de financement pour environ 2,17 milliards de dollars (plus de 128 milliards de F).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.