Afrique: Mise en oeuvre des agendas 2030 et 2063 des ODD - Les jeunes africains s'engagent !

30 Octobre 2019

Banjul, capitale de la jeunesse africaine du 28 au 30 octobre. La capitale de la Gambie abrite ainsi la 3ème édition du forum de la jeunesse africaine. Cette rencontre organisée par l'Unesco fournit aux jeunes une plateforme de partage d'expériences sur le rôle et la place de la jeunesse africaine dans les domaines de la démocratie des droits humains et des libertés. Lors de la cérémonie d'ouverture de ce forum, l'Unesco et ses partenaires engagent les jeunes africains à s'impliquer dans la mise en œuvre des agendas 2063 de l'Union Africaine et 2030 de l'ONU.

(BANJUL, Gambie) - "Engager les jeunes leaders africains dans la réalisation de l'agenda 2030-2063". C'est le thème de la 3ème édition du forum de la jeunesse africaine qui s'est ouverte hier, mardi 28 octobre à Banjul, la capitale de la Gambie.

Cette rencontre initiée par l'UNESCO en partenariat avec TrustAfrica, Article 19 entre autres traduit, l'engagement de l'UNESCO à travailler avec les jeunes et pour les jeunes afin d'assurer leur autonomie et promouvoir leur leadership.

"En reconnaissance de la place décisive de la jeunesse et de son potentiel en tant que vecteur des transformations sociales de nos pays, l'UNESCO et ses partenaires les ont accompagné au cours de ces 5 dernières années pour créer et institutionnaliser le forum de la jeunesse comme l'une de nos principales plateformes de réflexion et d'action", a fait savoir le directeur régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'ouest Dimitri Sanga.

Selon lui, de nombreux jeunes vivent dans la pauvreté, et l'incapacité de réaliser leur potentiel et trop peu d'entre eux acquièrent des compétences, le savoir et la confiance nécessaire pour trouver un emploi sur le marché du travail en mutation rapide. Cette situation soutient-il est plus préoccupante sur le continent africain.

"En 2016, la jeunesse gambienne avait pris l'engagement de participer à restaurer la démocratie dans ce pays. Elle l'a respecté. Elle nous la démontré", a-t-il soutenu.

Présidant la cérémonie d'ouverture de cette rencontre, la vice-présidente de la République de Gambie, Dr Aïssatou Touré, a relevé que pour restaurer la démocratie en Gambie, beaucoup d'initiatives ont été prises par le gouvernement de Adama Barrow.

«La Gambie a eu une transition pacifique d'un système dictatorial à une démocratie. En dépit des défis, le gouvernent d'Adama Barrow a décidé de changer la situation pour mettre le peuple gambien dans un environnement démocratique. De 2016 à aujourd'hui beaucoup d'initiatives de développement ont été prises pour restaurer la démocratie, le respect des droits fondamentaux et de la liberté. Car, le droit de l'homme est au centre de la démocratie», a soutenu Mme Touré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.