Afrique Centrale: Faune - Les protecteurs des grands singes d'Afrique centrale en réunion à Pointe-Noire

Le quatrième atelier stratégique des ONG locales de la sous-région pour la conservation communautaire des grands singes et pour le développement local dans les forêts du bassin du Congo se tiendra, du 5 au 6 novembre, dans la capitale économique du Congo.

Chaque année, l'Alliance pour la conservation des grands singes en Afrique centrale (Gsac) se réunit en atelier stratégique couplé d'une assemblée générale ordinaire. C'est une rencontre sous-régionale annuelle à caractère stratégique destinée aux praticiens de la conservation communautaire des grands singes, membres du réseau.

Cette année, c'est sur le thème « Œuvrons pour les ONG locales de conservation bien gérées, crédibles et soutenues par les Etats d'Afrique centrale pour la conservation des forêts du Bassin du Congo » que se déroulera l'atelier. Il réunira à Pointe-Noire les praticiens de la conservation de quatre pays d'Afrique centrale (les deux Congo, Cameroun, Gabon ), les ONG, les universitaires, les étudiants, les partenaires techniques et financiers, les partenaires au développement. L'organisme porteur de l'événement est ESI Congo, une association de conservation de la nature de droit congolais créée en 2009 à Pointe-Noire qui recevra ses pairs et les différents invités.

La rencontre sous-régionale a pour objectifs de promouvoir et accroître la reconnaissance politique et technique de l'engagement de la société civile d'Afrique centrale pour la conservation des grands singes et la biodiversité des forêts du bassin du Congo; valider le plan d'action stratégique 2020-2022 de l'alliance Gsac pour une plus grande protection des grands singes et le développement local dans les forêts de ce bassin.

L'atelier stratégique sera suivi de l'assemblée générale ordinaire 2019 de l'alliance Gsac qui se tiendra les 8, 9 et 10 novembre au cœur de la grande forêt du Mayombe, au bord du fleuve Kouilou, sur le site de l'association ESI Congo à Magne, dans le district de Kakamoeka, à 140 km de Pointe-Noire. En marge de cette assemblée, ESI Congo inaugurera son centre de ressources de la biodiversité et de l'écotourisme de Kakamoeka, logé sur son site de Magne.

Signalons qu'Esi Congo œuvre, depuis 2009, dans la protection des gorilles, chimpanzés et bonobos au coeur du corridor écologique de la forêt du Mayombe. Elle travaille pour la préservation de la biodiversité avec la population locale par l'encouragement de ses initiatives et le renforcement de ses capacités. Sa vision est celle d'une société congolaise consciente des richesses de son patrimoine environnemental qui en prend soin et le valorise pour améliorer ses conditions de vie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.