Guinée: Labé - Etat des lieux du procès des héritiers de feu Mamadou Siré Guengoun

31 Octobre 2019

Au décès de l'homme d'affaires Mamadou Siré Guengoun Diallo, ses biens ont été placés sous administration de son frère ainé Elhadj Souleymane Diallo qui ne s'est pas gêné de dilapider une partie importante de la masse successorale à son profit et impulsant une prise de position des héritiers contre sa bancale gestion.

Depuis le 7 octobre dernier, un procès s'est ouvert sur plainte de la fille ainée du défunt agissant au nom de tous les héritiers.

Mais depuis, le procès avait été suspendu et a repris le lundi 28 octobre dernier.

Premier à la barre, Siradio Diallo, frère cadet du défunt cité comme témoin et qui a parlé du patrimoine dont connaissait l'existence au décès de son frère notamment 16 parcelles et un quart. Il précisé qu'une parcelle avait été vendue pour sortir Abdoul Gadiri, l'un des héritiers de prison, il y avait aussi trois camions dont un vendu du vivant de l'opérateur économique et un compte bancaire collégialement géré par Siradio Diallo le témoin et son frère ainé El hadj Souleymane Dillo.

Compte duquel, 23 millions ont été retirés pour réparer dit-il un camion et Elhadj Souleymane y contractera une dette de 500000 qu'il dira payé et 12 bonbonnes de gaz de cuisine et 36 cartons de savons.

Un certain Alpha Kigna Bah devait aussi 2000 dollars à Elhadj Siré avant son décès et à l'absence du débiteur également cité le procès a été suspendu à 17 h, lundi.

A la reprise, le lendemain, le débiteur des 2000 dollars a validé sa dette qu'il estime avoir toutefois épongée en 4 tranches en versement chez El hadj Souleymane document probant à l'appui.

Après cette audition, le juge a demandé à la plaignante de lister ses réclamations, et sans trembler elle a déclaré :

35 millions octroyés en dette par son défunt père

23 millions utilisés pour la réparation du camion Renault vendu

2000 dollars, 12 bonbonnes de gaz de cuisine, 36 carton de savons

La totalité du contenu du compte bancaire familial

Après une pause de trente minutes, dans son réquisitoire le procureur a demandé au juge de considérer l'intérêt civil de la plaignante et l'avocat de l défense a demandé l'acquittement de son client contre restitution des documents fonciers.

Prenant acte des positions des uns et des autres, le juge a annoncé que le verdit sera prononcé le 11 novembre prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.