Guinée: Conakry - Trop de mineurs pour accueillir Alpha Condé

31 Octobre 2019

L'accueil chaleureux réservé au chef ce jeudi 31 octobre 2019 à Conakry, impacte le système éducatif guinéen. Des élèves des établissement publics ont été obligés d'abandonner les cours pour aller accueillir le président de la République a-t-on constaté.

A l'aéroport international de Conakry 'Gbessia), des jeunes collégiens et Lycéens dans leurs tenus sont alignés au bord de la route dans le but d'acclamer le chef de l'Etat dès sa descente de l'avion. Certains d'entre eux nous ont confié qu'ils sont là parce qu'ils ont été obligés par leurs responsables.

C'est le cas de N'mabinty Keita, qui nous a laissé entendre, que les rumeurs coulaient depuis en début de semaines qu'ils iront accueillir le président mais ça n'a pas été confirmé. « C'est aujourd'hui, ils ont laissé jusqu'à ce que nous sommes rentrés en classe, ils sont venus nous dire qu'on doit aller à l'aéroport pour accueillir le président de la République. Si moi je savais qu'on venait pour ça, sérieux, je n'allais pas venir à l'école. Je suis déçu. On ne doit pas confondre la politique et l'éducation des futurs cadres du pays. Ou bien, c'est parce qu'eux, ils ont fini de faire leur avenir », a-t-elle déploré.

La présence des élèves à cette mobilisation est un pari du parti au pouvoir et des membres du gouvernement pour répondre la manifestation du FNDC contre le troisième mandat qui a été une réussite le 24octobre dernier. A cette occasion, un autre élève déverse sa colère sur les responsables des écoles publics.

« Dans ce pays, le pauvre est toujours malheureux. Parce que la plupart c'est des élèves issus des familles pauvres qui sont dans les écoles publiques. Tu ne verras jamais un directeur d'une école privée dire à ses élèves de sortir faire ces genres de choses. Surtout à l'encontre de leur propre gréé. Nos responsables, nous qui sont dans le public sont des bénis oui, oui. Ils ne regardent jamais l'intérêt des enfants, ils ont tous peur de perdre leur post. Moi je cherche comment aller à la maison parce que je ne vais pas rester ici pour suivre ces genres de chose inutile. Je suis élève et je veux avoir mon avenir », a souligné Boubacar Sidy Diallo, jeune Lycéen.

Ce qui est plus déplorable dans cette mobilisation du RPG arc-en-ciel et le gouvernement, c'est la présence des mineurs, habillés en t-shirt pro nouvelle constitution.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.