Afrique de l'Ouest: Marché financier de l'Umoa - «37% des ressources mobilisées ont servi à financer les infrastructures »

Abidjan a abrité les 27 et 28 octobre dernier, la conférence internationale sur l'intégration des marchés des capitaux de l'Afrique de l'Ouest. Dans son discours, le président du Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers, Mamadou Ndiaye a salué la contribution des marchés financiers dans les infrastructures.

«Comme vous l'aurez remarqué, nos Autorités ont placé le financement des infrastructures comme voie de l'émergence de nos Etats. A ce titre, il figure au cœur de leurs Programmes Nationaux de Développement.

A cet effet, le recours aux marchés financiers apparait non seulement comme une solution mais clairement une évidence. Pour preuve, en ce qui concerne le marché financier de l'Umoa, 37% des ressources mobilisées, ont servi à financer les infrastructures », a déclaré M. Ndiaye.

«La contribution des marchés de capitaux n'est plus donc à démontrer mais devrait constituer, j'ose l'espérer, un effet amplificateur avec cette intégration attendue pour une croissance économique plus durable », a-t-il ajouté. Aussi, l'évolution des réalités socioéconomiques et les risques liés au système financier commandent de trouver des alternatives plus efficaces de diversification des instruments de financement pour atteindre et maintenir une croissance économique plus saine et plus durable. «Je veux dans cette optique saluer et encourager l'utilisation des instruments de la finance islamique, ainsi que les obligations vertes, sociales et durables qui sont innovateurs et à enjeux importants pour le financement des infrastructures », a ajouté le président du Crepmf.

A titre d'exemple, poursuit-il, les produits comme les Sukuks ont montré leurs performances dans le financement alternatif des infrastructures en Afrique de l'Ouest. Des Etats comme le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Togo et le Mali en ont fait recours récemment pour ce qui concerne notre zone.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.