Congo-Kinshasa: La validation d'une revue à mi-parcours de la riposte de l'épidémie à virus Ebola

Dans l'optique d'enrayer la maladie à virus Ebola, le plan stratégique numéro 4 a été validé ce jeudi 31 octobre 2019 à Goma au Nord-Kivu. C'était à l'issue d'un atelier organisé par le ministère de la Santé avec l'appui des partenaires techniques et financiers dont l'OMS, la banque mondiale, et autres.

Le coordonnateur des nations unies pour la riposte d'urgence contre Ebola, David Gressly, le secrétaire technique du comité multi sectoriel à la riposte, le Dr Jean Jacques Muyembe, des autorités politiques venus du Nord-Kivu, Sud Kivu et Ituri ainsi que des experts nationaux et internationaux ont pris part active à ces assises.

Le ministre de la Santé publique, le Dr Eteni Longondo, a expliqué que le plan stratégique adopté prend en compte les actions à mener après Ebola.

« Nous sommes vers la fin de l'épidémie et nous devons maintenant penser à l'après épidémie. Il faudrait faire en sorte que nos centres de santé soient renforcés, que nos agents de santé soient renforcés en termes des capacités.

Et c'était un des points sur lesquels nous avons réfléchi et c'est pour moi le point le plus important. Nous sommes tous congolais. La population souffre depuis des décennies par rapport à l'insécurité.

Et maintenant nous avons l'épidémie d'Ebola qui est venue enfoncer cette population dans la souffrance », a a-t-il déclaré.

M. Eteni a également mis un accent sur la gestion des fonds alloués à la riposte. Pour lui, l'argent devait normalement aller chez les bénéficiaires, en condamnant les antivaleurs pour faire souffrir les autres.

Dans cette optique, le ministre de la Santé a été invité à signer d'ici une semaine un arrêté sur le barème fixant la prime des prestataires et les fonctions utilisées dans la riposte.

En outre, les partenaires du gouvernement sont appelés à disponibiliser le rapport financier du SRP4 pour la période de juillet à septembre 2019 à remettre à la Banque Mondiale.

Le secrétariat technique quant à lui, doit élaborer un plan de communication adapté afin de favoriser l'implémentation du deuxième vaccin dans la communauté et la finaliser par les sous-coordinations de la riposte des inventaires des matériels et équipements acquis pendant la riposte et le moyen de leur maintenance après redéploiement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.