Ile Maurice: Navingate 2 - On a retrouvé Katty Thomas!

Cela fait une semaine que la vidéo intitulée Navingate 2 est sortie. Elle a fait le tour des réseaux sociaux et est projetée dans les congrès de l'Alliance Morisien. Ce clip, qui visait à affaiblir Navin Ramgoolam en période de campagne électorale, a fait des dommages collatéraux.

Katty Thomas y figure. Tantôt en train de danser, tantôt en train de prendre la pose devant la caméra.

Cette mère de famille, âgée de 43 ans, a été projetée, bien malgré elle, dans l'arène politique, coincée entre la bataille opposant deux grands blocs. Qui est-elle ? Et comment s'est-elle retrouvée là ?

C'est dans sa maison, dans les faubourgs de la capitale, que Katty Thomas a accepté de parler.

D'emblée, elle se dit être loin de la politique. D'ailleurs, un des candidats de l'Alliance Morisien dans la circonscription n°5 (Pamplemousses-Triolet), qui faisait du canvassing pour un congrès qui devait avoir lieu mercredi dernier, a même frappé à sa porte et a commencé à engager la conversation avec elle.

«C'est vous dire à quel point je suis une inconnue des gens en politique.» Comme elle a changé de look entre le moment où la vidéo a été tournée et aujourd'hui, elle a dû rappeler au candidat, de manière pas très diplomatique, qu'elle est pratiquement tous les soirs sur leurs estrades du bloc MSM-ML-Mouvement Alan Ganoo...

Les faits

Justement, quand est-ce que la vidéo a été tournée ? Selon Katty Thomas, cela remonte à 2010 ou 2011. La date exacte, elle ne s'en souvient pas. «C'était il y a tellement longtemps, vous savez... »

Était-ce pendant la fameuse soirée où il y avait le vol à Roches-Noires ? Pour rappel, lors de son intervention sur Wazaa FM en septembre, Jeshna Soornack avait affirmé qu'un soir, elle était à un «gathering» au bungalow de Roches-Noires.

Outre elle-même avant qu'elle ne viré mam, les autres invités étaient Aditya Lama, Navin Ramgoolam, Nandanee Soornack et l'ex-femme de Rakesh Gooljaury. «Il y avait aussi Katty», avait dit Jeshna Soornack lors de cette intervention.

Après que cette dernière est rentrée chez elle ce soir-là, vers 23 heures, sa mère l'a appelée pour lui raconter qu'il y avait eu un vol au bungalow de Roches-Noires. Le reste de l'histoire a duré pendant des années avant d'être rayé en cour.

Mais Katty Thomas ne sait rien de plus de ce qui s'est passé ce soir-là. Elle raconte que Jeshna Soornack l'a déposée à la maison après et elle ignore tout ce qui s'est produit là-bas. Le reste, elle l'a appris dans les journaux.

Oui, mais était-ce le même jour que le vol, le 3 juillet 2011 ? «C'était il y a longtemps, je ne me souviens pas», répète-t-elle.

Toutefois, une chose n'est pas claire, car sur la vidéo il semble qu'il y a deux soirées (les protagonistes ne portent pas les mêmes vêtements) et interrogée plu- sieurs fois à ce sujet Katty Thomas nous a répondu qu'il n'y a été qu'une fois.

Comment s'est-elle retrouvée à la soirée?

À l'époque, Katty Thomas travaillait pour Nandanee Soornack. La quadragénaire a commencé à travailler avec l'ex-agent rouge alors qu'elle avait son magasin à l'hôtel Grand Mauritian. C'était vers 2010.

«Puis, elle a ouvert d'autres magasins, et je l'ai suivie. Lorsqu'elle a créé Airway Coffee, elle m'a demandé d'aller y travailler. J'ai toujours travaillé avec elle.»

Mais cela n'explique toujours pas comment elle s'est retrouvée à Roches-Noires. Selon elle, c'est Nandanee Soornack qui l'a invitée un soir pour une fête. «Au fil du temps, nous sommes devenues amies.

Elle a vu qu'elle pouvait me faire confiance et que j'étais toujours joviale», explique l'ancienne employée de l'amie de Navin Ramgoolam. Donc, un soir, elle s'est retrouvée invitée à une soirée, mais dit ignorer où et chez qui.

C'est en arrivant sur place qu'elle a découvert qu'elle était chez le Premier ministre d'alors. C'était la première fois qu'elle le rencontrait. «Nandanee Soornack m'a présentée comme son employée et amie.»

Et le Premier ministre d'alors n'a pas posé de question. Bizarre? «Il devait savoir qui j'étais, certainement que Nandanee Soornack le lui avait dit. Mais il n'y a pas eu de formalités.»

Et le reste de la soirée s'est déroulé comme une soirée entre amis. Selon Katty Thomas, Navin Ramgoolam était une personne comme une autre, qui s'amusait avec ses proches.

Geste «suggestif» et deep fake

Cela n'a choqué personne sur place que Navin Ramgoolam esquisse quelques pas de danse avec ses invités. D'ailleurs, «tou morisien kontan danse séga» affirme Katty Thomas. Même aujourd'hui, elle n'y voit pas d'inconvénient.

Mais il n'y avait pas que du séga à la fête. Avant, il y avait aussi des jeux de mimes, une sorte de «Pictionary» improvisé. Chaque invité prenait un bout de papier d'un bol et devait mimer l'action jusqu'à ce que les autres devinent.

Si Katty Thomas ne se souvient pas de ce que les autres ont fait - cela remonte à huit ou neuf années environ - elle se souvient qu'elle a dû, elle, faire quelques pas de danse indienne.

C'est d'ailleurs suite à ce jeu que Katty Thomas a fait la fameuse scène où elle est face à la caméra alors que Jeshna Soornack était en train de filmer.

«C'était un private joke entre nous suite à ce jeu. Mais la vidéo a été truquée pour faire croire autre chose... » affirme la quadragénaire. Faire croire quoi exactement?

Elle répond sans détour. La vidéo Navingate 2 est un deep fake. Des petits clips et des photos ont été rajoutés à une déclaration pour faire croire qu'il y a d'autres femmes proches de Navin Ramgoolam.

Elle poursuit que la relation entre Nandanee Soornack et Navin Ramgoolam est connue de tous et de ce fait, n'aurait pas eu beaucoup de poids dans une campagne électorale. Selon elle, il fallait trouver autre chose, «faire croire qu'il y avait d'autres femmes dans sa vie sans vraiment le dire»...

L'exemple qu'elle cite est la photo où les Mauriciens la voient ajuster son bustier vert alors que le leader des rouges est à l'avant-plan. «Cette photo est incomplète. Il y avait plein de gens autour.

Demandez à n'importe qui qui porte un bustier si elle ne doit pas l'ajuster à maintes reprises. C'est ce que je faisais, mais la photo a été coupée pour ne garder que moi et M. Ramgoolam.

Cela a été fait dans le but de créer le doute et de faire croire que je me rhabillais et que nous étions seuls.» D'ailleurs, pour la vidéo «suggestive», elle réitère que c'était une blague entre amis et a été utilisée hors contexte dans le même but.

Post 2014

Les années passent et se ressemblent. Mais Katty Thomas affirme que pendant tout ce temps, elle n'a jamais été proche de Navin Ramgoolam. La preuve est qu'après 2014, elle a perdu tout contact avec Nandanee Soornack et après la fermeture d'Airway Coffee, elle s'est retrouvée sans emploi.

Même pendant les années où les Rouges étaient au gouvernement, elle n'a eu aucun avantage. Sa maison est toujours modeste, elle n'a pas eu de contrat ni de faveur et après la fermeture d'Airway Coffee, elle a commencé un petit business en ligne.

«Mon train de vie est simple. Sinon, ça se saurait. Jamais je n'ai été inquiétée pendant toutes ces années, donc c'est que personne n'a rien à me reprocher.»

Sortie de l'ombre brutale

Lorsque Jeshna Soornack a mentionné son nom pour la première fois sur Wazaa FM, elle n'a pas eu peur. Comme elle a toujours été dans l'ombre, elle ne craignait pas d'être reconnue. Tout a changé avec la diffusion de Navingate 2. Des messages par centaines, des appels, des gens qui l'ont reconnue dans la rue... «C'est très désagréable de voir sa vie intime ainsi étalée.» Mais ce qui l'a le plus choquée, c'est de voir Pravind Jugnauth rire devant la vidéo dans un congrès.

Sait-elle d'où vient la vidéo ? «Ce soir-là, il n'y avait que Jeshna qui filmait et prenait des photos. Sur les photos où elle apparaît, Aditya était derrière la caméra. Donc, cela ne peut pas venir d'ailleurs.» Ce qu'elle ne comprend toujours pas, c'est pourquoi celle qu'elle considérait comme son amie a fait cela. «Nous avions fait la fête ensemble. Elle a toujours été proche de sa mère. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais le résultat est le même. J'ai été jetée en pâture.»

Depuis, elle a perdu le sommeil. Si son mari, qui était au courant qu'elle était à la fête et la soutient toujours, tient le coup, ses enfants, eux, souffrent de la publicité. Sa fille, mineure, fait l'objet de railleries à l'école et a même demandé à changer d'établissement l'année prochaine.

Katty Thomas a porté plainte au Central Criminal Investigation Department cette semaine et compte entamer des poursuites contre ceux qui ont diffusé la vidéo. «Ils auraient pu au moins flouter mon visage ! C'est la première fois qu'une personne lambda se retrouve ainsi jetée en pâture pour des raisons bassement électoralistes.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.