Angola: Réalisation des ateliers d'analyse budgétaire à Luanda

Luanda — Les "Ateliers d'analyse budgétaire", dans le cadre d'un programme régional d'appui visant à renforcer le contrôle des comptes publics des Pays africains de langue portugaise (PALOP) et le Timor oriental, se tiennent du 4 au 8 novembre à la Cour des Comptes, à Luanda.

Selon une note du Programme pour la consolidation de la gouvernance économique et des systèmes de gestion des finances publiques des PALOP parvenue vendredi à l'Angop, les ateliers impliqueront 47 participants, y compris des auditeurs et d'autres techniciens, dans le but de l'approfondissement institutionnel, en vue de renforcer le contrôle juridictionnel des dépenses publiques sur le cycle budgétaire.

Financés par l'Union européenne et mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), les ateliers systématiseront la méthodologie décrite dans le «Guide méthodologique» pour l'analyse des processus budgétaires.

Au cours de la réunion, seront analysés le Budget général de l'État (OGE), sa révision et le Rapport d'exécution trimestriel de l'OGE (REOGE) pour l'exercice 2019, ainsi que le dernier avis sur le Compte général de l'État 2017 publié par la Cour Constitutionnelle et déjà livré à l'Assemblée législative.

Cette activité fait partie du Plan de travail annuel convenu entre le Programme pour la consolidation de la gouvernance économique et les systèmes de gestion des finances publiques des PALOP (Pro PALOP) et la Cour des comptes d'Angola pour 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.