Cameroun: Eboulement à Bafoussam - Un site de recasement trouvé

En attendant le lotissement, les sinistrés peuvent déjà loger dans certains domiciles offerts par des âmes de bonne volonté.

D'une superficie de 17 hectares, les sites de Loumgouo et Latsit, dans l'arrondissement de Bafoussam III, ont été identifiés pour recaser les sinistrés du drame de Gouache du lundi 28 octobre dernier. Ce site communal est mis à la disposition des sinistrés par la commune de Bafoussam III.

Il a même déjà reçu la déclaration d'utilité publique. Il ne manque plus que les formalités administratives pour que ce site soit prêt à accueillir les sinistrés.

Ce jeudi 31 octobre 2019, troisième jour après le drame de Gouache, une réunion d'évaluation s'est tenue dans les services du gouverneur Augustine Awa Fonka.

Il était question au cours de cette assise regroupant l'ensemble des acteurs interpellés par cette catastrophe de faire un recensement exhaustif des besoins des populations de la zone sinistrée ainsi que de celles dont les maisons vont être détruites.

Cette réunion d'évaluation a surtout permis à certains mécènes de manifester leur soutien aux sinistrés.

Ainsi, le sénateur Sylvestre Ngouchinghe a annoncé la mise à disposition d'une enveloppe de 25 millions de F pour appuyer l'aide aux victimes qui augmente progressivement après les 200 millions de F débloqués par le chef de l'Etat.

Le député Jacob Fossi a également mis à la disposition des sinistrés son hôtel en construction (une soixantaine de chambres). Ces appuis visent au recasement des victimes appelées à déguerpir de la zone du sinistre.

Au chapitre des appuis, on note aussi celui du sultan Ibrahim Mbombo Njoya qui s'est rendu au chevet des accidentés internés à l'hôpital régional de Bafoussam, et a remis un million de F comme soutien.

Le gouverneur Augustine Awa Fonka qui présidait la réunion a insisté sur la nécessité de travailler avec professionnalisme, dans l'urgence, pour des résultats probants.

« Il faut éviter que des gens entrent dans la zone sinistrée car on peut encore avoir d'autres éboulements à cause de la pluie », a martelé le chef de terre de l'Ouest.

Des dispositions ont été prises pour la prise en charge par l'Etat de tous ceux qui sont internés à l'hôpital et pour l'enterrement de toutes les victimes.

D'autre part, le chef de l'Etat a instruit le Génie militaire d'aider les équipes locales dans la recherche d'autres corps encore enfouies dans la terre.

Les sapeurs-pompiers s'activaient encore hier sur le site pour retrouver d'autres corps. Le bilan au moment où nous mettions sous presse était encore de 43 corps retrouvés et acheminés à la morgue de l'hôpital régional de Bafoussam.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.