Madagascar: Risque de disparition imminente des sauterelles du Menabe

La sauterelle du Menabe est en danger d'extinction imminente à Madagascar. Le Fonds mondial pour la nature alerte sur la probable disparition de cette espèce rare et endémique de la forêt du Menabe. En dix ans, 34 % de l'habitat forestier de cet insecte a disparu.

C'est un insecte que les guides de cette forêt sèche du sud-ouest du pays ont de plus en plus de mal à trouver. Verte, jaune et rouge, Tetefortina lohenae ou sauterelle du Menabe ne peut pas voler. Sa capacité à migrer pour survivre est donc quasi inexistante.

« Quand on parle des effets de la déforestation sur la biodiversité, on parle souvent des lémuriens, des fosa, donc des animaux un peu plus charismatiques et on oublie qu'il y a beaucoup d'autres animaux qui vivent une réelle tragédie. On les voit moins parce qu'ils sont petits comme la sauterelle. A Madagascar, il y a certainement beaucoup d'espèces que l'on perd avant de les avoir découvertes, à cause de la déforestation », souligne Nanie Ratsifandrihamanana, directrice du Fonds mondial pour la nature, à Madagascar.

En juillet, les experts de l'Union internationale pour la conservation de la nature ont classé ce spécimen en danger critique d'extinction.

« Cela alerte sur leur état, mais après il faut vraiment des mesures concrètes au niveau du pays pour qu'elles puissent être sauvées. C'est vraiment compliqué parce que la déforestation est vraiment le résultat de la pauvreté et du changement climatique aussi », a ajouté Nanie Ratsifandrihamanana.

Des habitants pauvres qui ont donc besoin de la forêt pour vivre et qui défrichent pour cultiver sur ce sol fertile ou bien pour fabriquer du charbon.

L'Union internationale pour la conservation de la nature estime que la forêt du Menabé aura disparu d'ici huit ans si la déforestation continue. La population de sauterelles serait réduite d'au moins 90 %.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.