Mali: Journée mondiale des villes - Gros plan sur les écueils de l'urbanisation galopante

Dans notre pays comme partout ailleurs, les agglomérations urbaines deviennent tentaculaires. Ce qui pose des problèmes de logement, de services urbains de base, de santé, d'éducation, de sécurité. La célébration de cette journée est une occasion de se pencher sur ces problèmes afin d'innover pour une meilleure vie pour les générations futures.

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a présidé au Centre international de conférence de Bamako (CICB), la cérémonie commémorative de la Journée mondiale des villes. C'était en présence de plusieurs membres du gouvernement, des députés, des autorités administratives et politiques de la ville de Bamako.

Chaque année, la Journée mondiale des villes est célébrée le 31 octobre. Notre pays à l'instar de la communauté internationale l'a commémorée sous l'égide du ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et du Logement social sur le thème : «innovation et une vie meilleure pour les générations futures».

Selon le maire de la Commune III, Mme Djiré Mariam Diallo, la célébration de cette journée est une occasion d'attirer l'attention sur le sensible sujet des villes qui sont fortement peuplées et qui ont besoin de nouveaux équipements pour répondre aux exigences du moment.

L'édile a remercié le chef de l'état pour ses actions multiformes en vue d'assurer une meilleure qualité de vie dans nos villes, tout en appelant à soutenir ces actions.

Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et du Logement social Hama Ould Sidi Mohamed Arbi, pour sa part, dira que le thème retenu invite à la réflexion et à l'action pour des réponses adéquates pour notre mieux-être et surtout pour léguer aux générations futures, un monde où il fera bon vivre. Selon lui, d'ici 2050, la population urbaine mondiale devrait pratiquement doubler.

Toute chose qui fera de l'urbanisation, l'un des principaux moteurs de la transformation du 21è siècle.

Mais le constat est que chez les populations, l'activité économique, les interactions sociales, culturelles ainsi que les retombées environnementales et humanitaires se concentrent déjà de plus en plus dans les villes.

Et cette situation pose d'énormes problèmes de viabilité touchant, entre autres, le logement, les services urbains de base, la sécurité alimentaire, la santé, l'éducation, les emplois décents, la sécurité, etc.

D'après le ministre Hama Ould Sidi Mohamed Arbi, notre pays est loin d'avoir résolu ces difficultés. C'est pourquoi, il y a lieu de repenser la planification, l'aménagement, le financement, le développement, l'administration, la gestion des villes et des agglomérations urbaines.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.