Afrique: Addis-Abeba - Béatrice Lomeya parle d'énormes progrès accomplis sous l'ère Félix Tshisekedi

En sa qualité de Présidente du Comité Technique Spécialisé de l'Union africaine sur l'égalité de sexe et l'autonomisation des femmes (CTS), la Ministre d'Etat du Genre, famille et enfant, Beatrice Lomeya Atilite, a ouvert, jeudi dernier, au siège de l'UA à Addis-Abeba, la 4ème session ministérielle du CTS.

Laquelle session a porté sur deux points dont la réunion statutaire du CTS visant à adopter des documents et des décisions clés sur l'agenda Genre de l'UA, sur les progrès réalisés par les 54 pays membres de cette institution ainsi que sur l'examen de la mise en œuvre de la déclaration de Beijing et de sa plateforme d'Action, 25 ans après son adoption. A cette occasion, la présidente a fait remarquer à l'Assemblée les avancées significatives de ce comité depuis que la RD. Congo tient les rênes. Elle a ainsi rappelé les efforts du Congo-Kinshasa, pour l'égalité des sexes, afin de développer la société.

«Au cours de cette réunion ministérielle, les documents que nous aurons à adopter, vont nous permettre de poursuivre l'élan de solidarité et d'intégration africaine comme outil de travail pour la mobilisation des fonds et des ressources appropriées, en vue de matérialiser la promotion du genre et de l'autonomisation des femmes», a dit Béatrice Lomeya. La Ministre du Genre a laissé entendre qu'étant donné que tous les regards sont tournés vers l'horizon 2030 et 2063, il est important de redoubler les efforts, afin d'accompagner les pays à réduire, tant soit peu, les violences de tout genre dont souffrent les femmes et les filles et mettent en cause tous les efforts pour l'autonomisation des femmes. Aussi, a-t-elle soulevé la nécessité d'arrêter avec la stigmatisation et les discriminations des porteuses et porteurs du VIH, en réduisant leur capacité d'accéder aux services de santé sexuelle et reproductive, ainsi qu'à l'accès des femmes et des filles à l'éducation, la protection sociale et à la justice.

Focus sur les avancées

Béatrice Lomeya a fait savoir que pendant le mandat de la RDC à la tête dudit Comité, d'énormes progrès ont été réalisés, à savoir : la participation aux différentes rencontres et réunions organisées à l'Union Africaine, au processus d'élaboration des différentes décisions et documents dont la nouvelle stratégie de l'UA sur l'égalité entre les hommes et les femmes et l'autonomisation des femmes ; l'adoption du Plan d'Action 1325 de 2ème Génération à travers le bureau de l'Envoyé Spécial de Madame Diop ; l'examen et l'adoption de la fiche d'évaluation et du rapport 2009 sur la politique d'égalité entre les hommes et les femmes ; l'examen et l'adoption du Rapport sur la Déclaration solennelle en 2017 sur l'égalité entre les hommes et les femmes en Afrique (SDGEA) ; l'Organisation de la Consultation de haut niveau sur l'état de Ratification et Domestication du Protocole de Maputo par les Etats Membres du 12 au 14 Décembre 2018 ; L'organisation en RDC de la célébration de la Journée Internationale de la Femme Africaine, le 31 Juillet 2018 avec l'appui de l'Union Africaine, ainsi que le déploiement du Réseau des Femmes Leaders Africaine en RDC.

La Ministre d'Etat en charge de Genre, famille et enfant, a remercié le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, qui, dans sa vision, tient compte de la promotion de droits des femmes et de la gratuité de l'Enseignement, socle de l'autonomisation de la Femme.

Il sied de Signaler que cette session a servi aussi des travaux préparatoires à la 64ème session de la Commission de la Condition de la Femme, ainsi que de la célébration de la stratégie de l'Union Africaine sur l'Egalité des sexes et l'Autonomisation des Femmes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.