Afrique Centrale: OYEM/GABON - Estelle Ondo fait bénéficier des micro-crédits aux femmes

4 Novembre 2019

L'honorable députée Estelle Ondo fait bénéficier des micro-crédits aux femmes d'Oyem. Plusieurs d'entre elles ont témoigné leur reconnaissance à cette femme politique, qui selon elles, est une dame pragmatique. La manifestation a eu lieu le week-end écoulé dans le deuxième arrondissement de la commune de la capitale provinciale du Woleu-Ntem. L'objectif visé pour l'ex ministre de la Famille, en charge de la Décennie de la Femme, est de voir des femmes vivre de leurs fonds de commerce et surtout leur autonomie.

Les microcrédits, une promesse électorale des élections législatives 2018.Estelle Ondo a tenu à sa parole. L'élue du deuxième arrondissent de la commune d'Oyem a octroyé des microcrédits à de nombreuses femmes commerçantes. C'est pour elle, un élan de solidarité vis à vis des femmes. Ayant siégé plusieurs années au gouvernement, l'ex ministre de la Famille, en charge de la Décennie de la Femme dit savoir écouter et comprendre la femme. « Les femmes sont courageuses. Elles travaillent beaucoup, mais manquent de ressources. Elles ne manquent de personnes pour les booster dans leurs activités quotidiennes » fait elle savoir. Elle leur a d'ailleurs demandé de se battre pour leur autonomie. « Il faut du sérieux, de la rigueur et de la patience » les a-t-elle exhortées.

Estelle Ondo reste déterminée à aider, booster ces femmes qui, au quotidien, travaillent pour améliorer leur condition de vie. Elle rappelle à des fins utiles que l'étude faite par l'Agence française de développement (AFP) indique que : « 66% du travail mondial est effectué par des femmes, mais il n'y a que 10% qui ont des revenus de ce travail et les femmes représentent 70% de la population mondiale ». Pour l'ancien ministre de la Famille, en charge de la Décennie de la Femme, cette situation démontre à suffisance que "la pauvreté a un visage féminin". Aussi, a-t-elle invité les femmes à plus de solidarité entre elles et à créer de la prospérité au sein de leurs activités commerciales. C'est cela de la prospérité partagée, dira-t-elle comme pour les motiver davantage.

Nombreux sont ces hommes et femmes commerçants qui se distinguent et servent d'exemples. Ils ont été gratifiés des microcrédits pour booster leurs activités génératrices de revenus. Plusieurs bénéficiaires des microcrédits ont salué ce geste à sa juste valeur. Un geste qui pour certains, vient à point nommé et qui va améliorer leur commerce. « Je suis heureuse d'être parmi les bénéficiaires de ces microcrédits offerts par Estelle Ondo qui tient toujours à ses promesses. Ce microcrédit que je viens de recevoir va me permettre de booster mon commerce. Je remercie beaucoup notre députée Estelle Ondo qui pour moi, incarne l'élan de solidarité » témoigne Antoinette Mba en guise de reconnaissance.

Les microcrédits ont fait beaucoup d'heureux. Le but visé par ces microcrédits est de rendre autonomes hommes et femmes qui exercent leurs activités génératrices de revenus. « Estelle Ondo est une femme politique spéciale. Elle travaille pour ses sœurs afin que nos commerces soient prospères. C'est une femme politique au service de son peuple. Je suis commerçante et grâce à ce microcrédit, mon capital vient d'augmenter » laisse entendre Maman Chantal, toute émue avec son chèque en main.

Celle pour qui l'élan de solidarité vis à vis des femmes est au cœur de ses activités, a quelques jours avant, avec sa plateforme sociale et politique « J'aime Oyem », octroyé des kits alimentaires à de nombreuses femmes et jeunes filles-mères. Elle a promis faire mieux. Elle a également fait comprendre aux uns et aux autres qu'avec peu, on peut faire de grandes choses. Les femmes, selon elles, doivent servir d'exemple pour inspirer les jeunes filles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.