Afrique: L'Angola et la Zambie se préoccupent de la sécurité des frontières communes

Luanda — Le secrétaire d'État à la Politique de défense nationale, José Maria de Lima, a déclaré lundi à Luanda qu'il était nécessaire que l'Angola et la Zambie renforcent la sécurité à la frontière commune pour lutter contre les pratiques illégales.

José Maria de Lima, qui intervenait à l'ouverture de la rencontre d'experts de la 32e réunion de la Commission mixte permanent Angola-Zambie, a souligné que l'échange d'expériences dans ce domaine visait à prévenir des situations déstabilisantes et préjudiciables pour la population de ces États.

Il a estimé qu'il était impératif que les pays, par le biais d'une coopération étroite, améliorent les mécanismes de neutralisation du crime organisé. "Nous devons montrer aux criminels que nous sommes plus organisés qu'ils ne le sont", a indiqué le secrétaire d'État.

A l'occasion, le chef d'état-major des Forces armées angolaises (FAA), Egidio de Sousa Santos, a affirmé que la lutte contre la criminalité transfrontalière était intrinsèque au maintien des conditions de sécurité le long de la frontière commune.

Il a dit que la préservation de la paix et de la stabilité étaient des priorités de la Commission permanente mixte Angola-Zambie.

Dans ce contexte, il a jugé essentiel que les deux États se concentrent sur la collaboration.

La réunion d'experts précède la réunion ministérielle de mercredi prochain.

Dans le cadre bilatéral, l'Angola et la Zambie, pays de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), coopèrent dans les secteurs politico-diplomatiques, de la défense et sécurité, des transports, de l'éducation, de la santé, de l'agriculture, de la géologie et des mines.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.