Guinée: Funérailles de manifestants tués - Accrochage entre forces de l'ordre et militants du FNDC

Violente manifestation à Pita
4 Novembre 2019

En route pour la mosquée de Bambeto pour la prière sur les corps des manifestants tués les 14, 15 et 16 octobre lors d'une marche organisée par le FNDC, les forces de l'ordre et les militants de ce mouvement ont fait un brève accrochage à Bambeto dans la commune de Ratoma.

Très hostile aux propos des jeunes manifestants qui se trouvaient autour du cortège des corps, les hommes en uniforme ont réprimé avec de gaz lacrymogène et de l'eau chaude. La foule s'est dispersée à un moment donné avant de se retrouver pour continuer leur marche funèbre.

Les corps des victimes ont été exposés à l'hôpital Sino-guinéen avant de les conduire à la mosquée de Bambeto. Ils vont rejoindre leurs dernières demeures au cimetière du même quartier après la prière de 14 heures. Les familles et proches des victimes ne cessent de fondre en larme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.