Cote d'Ivoire: Forces armées - Pourquoi l'aide de camp de Guillaume Soro a été révoqué

4 Novembre 2019

La nouvelle fait grand bruit sur la toile. Et certains ont vite fait d'y coller une raison politique. A la vérité, il n'en est absolument rien. L'aide de camp de Guillaume Soro, à savoir le Commandant Abdoulaye Fofana a été révoqué simplement pour désertion. Comment en est-on arrivé à cette décision ?

Rappel des faits. Après la démission de Guillaume Soro de la présidence de l'Assemblée nationale le 15 février 2019, les cinq officiers commis à sa sécurité reçoivent une instruction de leur hiérarchie leur demandant de rentrer en caserne.

Il s'agit des commandants Abdoulaye Fofana et Hermann ainsi que des colonels Yéo, Ouattara Famoussa et Cobo. Et, ils disposent d'un délai maximum de 48h pour s'exécuter. Tous le font, sauf le commandant Fofana qui refuse d'obtempérer.

Il est à nouveau convoqué par ses supérieurs, il ne répond toujours pas présent. Un appel est même fait à Guillaume Soro pour lui demander de faire venir l'officier.

L'ex-PAN répond qu'il ne connait pas position, et indique qu'il a retenu comme aide de camp le commandant Kouassi Jean-Baptiste dit JB. Plusieurs rappels à l'ordre sont donc lancés à l'endroit du commandant Fofana, à partir du 20 mai 2019.

Mais, c'est toujours le silence radio chez l'officier. Entre-temps, il tombe sous le coup de l'ordonnance N° 2018-515 du 30 mai 2018 portant sanctions administratives applicables aux militaires ; laquelle dispose en son article 3 que «tout militaire totalisant plus de 15 jours de désertion ou 90 jours de prison sur deux années civiles consécutives, est radié des effectifs».

Considéré comme déserteur à compter du 27 mai 2019, soit 06 jours après la notification officielle de son absence, conformément à la procédure, il totalise 150 jours de désertion au moment de sa révocation. Soit 10 fois plus que le délai de 15 jours inscrits dans la loi. Une preuve évidence qu'un délai de grâce lui a été accordé.

Selon nos informations, le commandant Fofana était informé de chaque étape de la procédure. Plusieurs de ses chefs et amis ont essayé en vain de le ramener à la raison.

Il a visiblement fait choix, celui de quitter les rangs de l'Armée, pour rejoindre son patron Guillaume Soro, qu'il suit actuellement dans sa tournée en Europe.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.