Cote d'Ivoire: Abissa 2019 - L'événement repoussé de deux semaines

4 Novembre 2019

Un nouveau report pour l'Abissa 2019. Contrairement aux dates indiquées, il y a quelques semaines, l'Abissa 2019 ne se tiendra pas du 3 au 17 novembre 2019, l'événement est repoussé de deux semaines.

Il aura finalement lieu du 17 novembre au 1er décembre prochain en deux étapes : d'abord la semaine silencieuse du 17 au 23 novembre ; et ensuite la semaine festive, du 24 novembre au 1er décembre.

L'information a été donnée par M. Binlin N'Damoulé, responsable de la commission «Tradition» au sein du comité d'organisation de l'Abissa, samedi dernier, au cours d'une rencontre avec la presse dans l'enceinte de la cour royale des Nzima Kôtôkô, au quartier France de Grand-Bassam.

« Le Roi des Nzima a décidé du report de deux semaines de l'Abissa afin de laisser la décrue s'opérer définitivement pour libérer toutes les maisons touchées par les eaux et permettre ainsi à l'ensemble des Nzima de prendre effectivement part à cette célébration.

Pour lui, il est hors de question de célébrer l'Abissa alors qu'une partie de son peuple est dans la détresse », a expliqué M. N'Damoulé, entouré de quelques membres du comité d'organisation. Faut-il le rappeler, la commune de Grand-Bassam, singulièrement la ville historique qui abrite chaque année les festivités de l'Abissa, est en proie depuis un mois environ à une catastrophe naturelle.

Ainsi le quartier France et des villages sont inondés, suite à une montée des eaux liée à la petite saison des pluies qui bat son plein en ce moment. L'Abissa 2019, selon M. Binlin N'Damoulé, va se tenir « avec la perspective d'éloigner toutes ces calamités dont souffre actuellement le peuple Nzima de Bassam».

A ses yeux, c'est l'histoire qui se répète, car c'est dans la douleur, pendant une période de grande famine qui décimait le peuple Nzima, que l'Abissa a été révélée à un membre de la famille Nvavilé.

«Ce qui s'est produit il y a des centaines d'années, se reproduit aujourd'hui avec cette montée des eaux qui constitue une calamité pour le peuple Nzima notamment celui du quartier France.

L'Abissa nous invite à l'apaisement des cœurs avec l'assurance de la fin de la calamité que traverse actuellement le peuple Nzima du quartier France», a souligné M. Binlin N'Damoulé, précisant que l'Abissa c'est aussi et surtout la célébration de la vie dans la joie. Le conférencier a, enfin, exprimé la compassion du Roi des Nzima, sa Majesté Awoulae Amon Tanoé, aux sinistrés.

De même, en son nom, il a remercié le gouvernement de Côte d'Ivoire pour « son assistance aux populations de Grand-Bassam et pour tous les efforts qui sont en train faits afin que cette situation soit un lointain souvenir pour notre ville» ; l'Unesco pour ses « actions pour la préservation du quartier historique inscrit au patrimoine mondial » ; les associations caritatives et les partenaires de l'Abissa pour leur soutien « combien apprécié par le peuple Nzima».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.