Cote d'Ivoire: Ligue 1 - Les Mimos refroidissent les ardeurs abobolaises

4 Novembre 2019

Savoir se faire respecter quand cela est nécessaire. C'est la leçon enseignée à Sol FC par l'Asec Mimosas (1-3) lors de la 5ème journée de la Ligue 1. Avec un parcours sans faute depuis le début de la saison, la formation d'Abobo entendait ainsi réussir la passe de trois, samedi, en recevant l'Asec Mimosas, au Parc des Sports à Treichville.

Mais c'était sans compter avec une équipe de l'Asec qui veut évacuer la frustration de la défaite face à la SOA (0-1, 4ème journée). Une ambition que le promu et leader surprise du championnat entend contrarier.

Et dès la 12ème minute de jeu, les Abobolais mettent à exécution leur menace d'accrocher à leur tableau de chasse le plus grand club du pays. Sur une mauvaise relance de la défense, Kassoum Koné bat d'une belle reprise le gardien de l'Asec, Bamba Aboubakar (1 - 0).

Le nombreux public acquis à la cause de la formation d'Abobo célèbre le 4ème but de la saison de son attaquant. Sur la pelouse, Tra Bi Tizié Jean, Yameogo Thibaud Moahé Gil Junior Yao et leurs coéquipiers font preuve d'une belle maitrise collective. De quoi à déjouer les plans de l'adversaire.

Du côté des coéquipiers du capitaine Sako Oumar, cette gifle est perçue comme une offense. Surtout qu'elle vient d'un «bleu». Après avoir donc laissé passer l'orage, Julien Chevalier réorganise son équipe qui devient maître du jeu. Les Abobolais sont constamment acculés et finissent par craquer.

Parti à la limite du hors-jeu, Salif Bagaté rétablit la parité, la seule de la partie, avant la pause (1-1, 44e). Tenant vraiment à se faire respecter de ce «petit» qui joue le brave, l'Asec Mimosas ne lâche pas la pression. Agbegnadan Komlan et ses amis tiennent bien le cuir au retour de la période d'oxygénation.

Ils font courir Kouassi Eugène et ses camarades de Sol FC. Contraints de subir le jeu et empêchés de sortir de leur moitié de terrain, les poulains de Gogoné Albert cèdent une seconde fois.

Sur un excellent centre de Samaké Gaoussou prolongée de la tête par Traoré Bénie Adama, Bagaté trompe à nouveau le portier Moussa Bamba de Sol FC. L'attaquant de l'Asec Mimosas double la mise d'une tête plongeante pour s'offrir un doublé (2-1, 65e) et surtout donner l'avantage aux siens.

Un retour et même un avantage dont ne se remettront plus jamais les Abobolais. Malgré le soutien de leurs supporters, ils perdent leur football au grand bonheur des Mimos.

Sur un ballon de Traoré Bénie Adama dans le dos de la défense, Diarrassouba Salifou lobe astucieusement le portier abobolais sorti à sa rencontre (3-1, 87e) pour signer le break et enlever toute envie aux protégés du président Sanogo Souleymane.

Et c'est d'ailleurs sur ce score largement à l'avantage des jaune et noir que l'arbitre Ahoua Jean met fin à la partie au grand bonheur de Francis Ouegnin, Baky Koné et toute la direction du club qui attendaient ce réveil. Un véritable sursaut d'orgueil après la défaite de la 4ème journée à Yamoussoukro.

Leader depuis le top départ, Sol FC (9 points) perd ainsi pour la première fois son fauteuil au profit de l'AFAD (12 points), victorieuse de l'ASI d'Abengourou (2-0) grâce au doublé de Fofana Datro (53e, 56e).

La SOA a enchainé un second succès face à Issia Wazi grâce au but de Soumahoro Mohamed (1-0, 80e).Les Militaires montent à la deuxième place du classement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.