Congo-Brazzaville: Littérature - Chrysleyr Tati présente "Les rapaces"

Le tout premier roman de l'écrivain congolais est une oeuvre de fiction parue en 2017 à Acoria éditions, en France. Il sera présenté, le 27 novembre, à l'Institut français du Congo de Pointe-Noire.

Décidé d'empêcher toute autre personne d'accéder au pouvoir, le marechal Nimu, président de la République égalitaire de Tanga, occasionne toutes sortes d'atrocités (assassinats, enlèvements, arrestations arbitraires, vol, viol ... ). Pour conserver son fauteuil, il va jusqu'à modifier la carte nationale en rayant Mouloungou, village de l'opposant et rebelle Ngangu, et en faisant disparaître la langue maternelle de ce dernier.

C'est l'histoire que relate Chrysleyr Tati dans "Les rapaces" sur deux cent huit pages. Cela, à travers Ruth, personnage principal du livre, jeune femme habitant Mabézawapi, une ville de la République égalitaire de Tanga. Dans Bilengui, son quartier, le plus passionnant et le plus pauvre de Mabézawapi, les gens se livrent à tous les plaisirs, les filles et les femmes vendent leurs charmes à vil prix pour avoir de quoi survivre.

Le roman est constitué de douze chapitres traitant chacun d'un sujet précis et où se mêlent plusieurs histoires qui décrivent le régime dictatorial du maréchal Nimu. Dans le chapitre 1, par exemple, l'auteur évoque la question sur la protection de l'environnement. Le chapitre 10 soulève le problème de la sorcellerie comme à la page 120 où on peut lire: «Au Tanga, il n'y avait pas de mort naturelle. Quand quelqu'un mourrait, on tenait toujours à retrouver le sorcier qui l'avait précipité dans la mort».

Il y a aussi la question sur la traite des enfants au chapitre 3, avec l'histoire de Dovognon, l'enfant esclave. D'autres sujets comme l'éducation, l'insécurité, le non-respect des droits de l'homme, la dépravation des mœurs, la perte de certaines valeurs (l'entraide, la compassion et autres) sont aussi évoquées, tout comme le combat de l'Unesco pour redonner vie à toutes les langues mourantes dans le monde et même le manque de soutien aux artistes.

Educateur à l'environnement, Chrysleyr Tati n'est pas à son premier coup d'essai. Il figure dans l'anthologie "Ecrire à Pointe-Noire" parue à Acoria éditions de France, en 2018.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.