Congo-Brazzaville: Journée nationale de l'arbre - La population invitée à se mobiliser

Pour lutter contre le phénomène d'érosions qui affecte négativement le cadre de vie à travers le territoire national, les Congolais sont appelés à renforcer la culture de planting d'arbres et autres végétaux tels le mentalis, le vétier, le paspalum, etc.

La ministre de l'Economie forestière, Rosalie Matondo, a lancé un appel à l'endroit des autorités locales des différents départements du pays, à l'occasion de la célébration, le 6 novembre, de la trente-troisième édition de la Journée nationale de l'arbre, sur le thème «Verdir nos cités pour lutter contre les érosions et les effets du changement climatique ».

Cette édition, pour elle, doit être une opportunité à saisir pour chaque Congolais, là où il se trouve, de prendre une fois de plus conscience de l'importance des arbres et d'en planter massivement.

Ainsi, la végétation apparaît, d'après la ministre, comme « un précieux secours face à l'érosion car, les végétaux ont pour principale vertu d'améliorer la fixation et la perméabilité des sols. »

Rappelons que face aux phénomènes liés aux changements climatiques, la riposte des pouvoirs publics se traduit, depuis quelques années, par la mise en œuvre de certaines initiatives telles que le projet Aménagement des bassins versants et stratégies de lutte contre l'érosion hydrique.

Le Programme national d'afforestation et de reboisement, lancé en novembre 2001, met également à contribution les plantations pour augmenter le couvert végétal national comme moyen de lutte contre les érosions, d'autant plus qu'il se fixe comme objectif de semer un million d'hectares de plantations multi-usages.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.