Sénégal: Lutte contre la sécheresse - Le pays obtient un montant de 13,9 milliards de FCfa

Le Sénégal reçoit un décaissement de 23,1 millions de dollars US (environ 13,9 milliards de FCfa) de l'African risk capacity insurance Limited pour lutter contre la sécheresse.

Le gouvernement du Sénégal a reçu aujourd'hui, deux chèques symboliques d'un montant total de 23,1 millions de dollars US (l'équivalent de 13,9 milliards de FCfa) de l'African risk capacity insurance company Limited (Arc Ltd).

«Le premier chèque, d'un montant de 12,5 millions de dollars US (7.494.937.500 FCfa) au profit du Gouvernement du Sénégal, et le second, de 10,6 millions de dollars US (6.355.707.009 FCfa), au profit du réseau d'Ong Start Network, seront dédiés à l'assistance aux populations touchées par la sécheresse au cours de la saison agricole 2019 », renseigne un communiqué reçu au Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos).

Selon le document, au début du mois de septembre, l'African risk capacity (Arc) avait annoncé que le gouvernement du Sénégal recevrait un minimum de 22 millions de dollars US pour couvrir les pertes dues aux déficits pluviométriques de la campagne agricole 2019.

«Les 23,1 millions de dollars US versés représentent une augmentation de cinq pour cent (5%) ou 1,1 million de dollars US (650 000 000 FCFA) par rapport au montant annoncé précédemment », précise-t-on.

Le suivi météorologique de l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (Anacim) confirme les données issues du logiciel Africa risk view, qui permet de quantifier l'impact du déficit pluviométrique tout au long de la saison agricole. Selon ce dernier, au moins 975 000 personnes seraient directement affectées par la sécheresse.

« Nous sommes fortement engagés au sein de l'Arc. Nous nous réjouissons également de l'implication des Ong, et nous apprécions tout ce qui est fait par l'Arc au Sénégal », a déclaré le ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye.

La République du Sénégal est l'un des Etats membres fondateurs de l'ARC et est membre de l'institution depuis sa création en 2012. En outre, le pays a été l'un des premiers à souscrire à une police d'assurance contre la sécheresse auprès de l'Arc Ltd en 2014.

Depuis lors, la République du Sénégal a renouvelé sa couverture d'assurance au cours de chaque saison agricole, en payant une prime estimée à 1,5 milliard de FCfa par an, budgétisé chaque année par le ministère de l'Intérieur du Sénégal.

Le versement actuel de 23,1 milliards de dollars correspond à la souscription d'une police d'assurance contre la sécheresse en 2019, dans le cadre de laquelle le gouvernement et son partenaire Replica, Start Network, ont souscrit une police d'assurance sécheresse pour une prime de 1,9 milliard FCfa et 1,6 milliard FCfa respectivement.

«Le paiement à la République du Sénégal valide notre proposition de valeur et l'engagement inébranlable du Sénégal.

Il est impossible de prévenir les catastrophes d'origine climatique, mais nous avons toujours prouvé que nous pouvions travailler avec les gouvernements africains pour permettre une intervention plus rapide et plus fiable après une catastrophe naturelle », a déclaré Mohamed Béavogui, assistant secrétaire général des Nations Unies et directeur général de l'Arc.

«Notre intervention rapide sera essentielle pour permettre aux populations vulnérables de faire face à la situation au cours des trois premiers mois suivant la récolte. Elle assurera une reprise plus rapide, augmentera la capacité d'adaptation locale et renforcera la résilience », a ajouté Mme Dolika Banda, directrice exécutive d'Arc Ltd.

«Nous sommes ravis que nos efforts pour intégrer le programme Replica se concrétisent par un décaissement de fonds. Nous pourrons travailler aux côtés du Gouvernement pour aider les populations affectées par cette sécheresse. Le mécanisme Replica de l'Arc est une innovation sans précédent pour le secteur.

Le financement lent est un problème structurel majeur dans la réponse aux catastrophes, et coûte en vies humaines. Les études montrent que l'action précoce sauve des vies humaines. Et c'est exactement ce que nous allons pouvoir faire », a ajouté Mme Christina Bennett, directrice de Start Network.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.