Cote d'Ivoire: Opération retour à la maison/Touré Mamadou - "Nous n'avons jamais dit que Soro n'a rien fait dans ce pays"

Le dimanche 3 novembre 2019, s'est tenue au palais de la Culture d'Abidjan-Treichville, la cérémonie de sortie officielle du mouvement "Les Sentinelles", mouvement proche du Rhdp, en présence du porte-parole adjoint du Rhdp le ministre Touré Mamadou et de plusieurs personnalités.

"Les Sentinelles" est un mouvement créé par les ex-militants du Rassemblement pour la Côte d'Ivoire (Raci) proche de l'ex-président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro .

Ce sont des délégués, des coordinateurs, des secrétaires, et autres qui ont décidé de rejoindre le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

Touré Mamadou, parrain de la cérémonie a remercié Les Sentinelles pour cette décision. « Beaucoup de nos frères et sœurs ont été trompés. Ce qui a favorisé leur départ , c'est qu'à un moment donné, il y'a eu des manquements même à notre niveau.

La solidarité qui avait fait le ciment de notre lutte, certains ont eu le sentiment à un moment donné, que cette solidarité n'existait plus. Il faut avoir l'honnêteté de le dire ».

Répondant à l'ex-Pan Guillaume Soro, le ministre a dit : « En réalité, il n'y a pas d'hommes nouveaux en Côte d'Ivoire. L'intérêt des élections qui arrivent dans quelques mois, est qu'il n'y a pas d'hommes nouveaux. Même si certains veulent faire croire qu'ils sont "les Macrons ivoiriens" (

Pour nous, les valeurs sont plus importantes que tout. Même si pour le respect de nos valeurs nous devons perdre demain le pouvoir, nous sommes prêts. Nous ne sommes attachés à rien d'autres que les valeurs en lesquelles que nous croyons : la paix, le développement, le respect du chef ».

Sur les raisons des divergences, il a dit : « Dans notre divergence profonde avec Guillaume, nous n'accepterons jamais les impolitesses au président Alassane Ouattara.

Et tant qu'il sera dans cette dynamique, devant lui il trouvera des hommes et femmes de sa génération, puisqu'apparemment c'est une affaire générationnelle, pour lui rappeler que nous avons des valeurs. Tant qu'ils enlèvent cela dans leur affaire, il n'y a pas de raison que nous ne puissions pas nous retrouver ».

Répondant à ceux qui sous estiment la place du Président de la République, le ministre a souligné : « Alassane Ouattara a été le ciment de notre lutte. Le président Alassane Ouattara, ce n'est pas le chef qui était couché à Paris ou à Washington.

C'est le chef qui a abandonné tous les privilèges, qui s'est sacrifié pour venir auprès de sa population. Ce n'est pas une affaire de pouvoir, c'est une question de valeurs, de principes.

Ce n'est pas parce que dans ta famille il y a des incompréhensions que tu prends tes bagages pour aller pactiser avec ceux qui ont été à la base des malheurs de ta famille.

Lorsqu'il y'a des problèmes, on les pose et on en parle. Nous avons une ligne rouge et cette ligne rouge, c'est le Président Alassane Ouattara. Au-delà de cela, tout est possible, tout est jouable.

L'adhésion à un parti est libre. Vous accusez nous, Rhdp, injustement de faire de la pression sur des cadres, sur des Ivoiriens pour qu'ils adhèrent officiellement au Rhdp. Vous nous accusez de donner des milliards à des gens pour qu'ils adhèrent au Rhdp, ce qui est totalement faux. Vous êtes tous là : combien de milliards l'on vous a donné pour que vous veniez au Rhdp ?

Zéro ! Il y a certains qui pensent que la politique, c'est l'art de tromper les gens. Nous n'avons jamais dit que Guillaume Soro n'a rien fait dans ce pays. Nous n'avons jamais dit que Guillaume Soro n'a jamais apporté sa contribution dans notre lutte.

Ce que nous disons, c'est de réduire toute notre lutte à Guillaume Soro et faire croire que nous lui devons tout ce que nous sommes aujourd'hui, alors que Guillaume Soro doit ce qu'il est à Alassane Ouattara.

Comment notre frère Guillaume Soro peut-il s'asseoir à l'étranger et dire que c'est lui qui a mis à la disposition du Président des éléments de sécurité quand il était Premier ministre ? ».

Touré Mamadou a également rejeté les allégations de Guillaume Soro, à propos d'un "surendettement de la Côte d'Ivoire". À l'en croire, le pays est largement en deçà du seuil de surendettement, donc loin d'un surendettement.

À cette occasion, Touré Mamadou, ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes a lancé officiellement l'opération " Retour à la maison" : « Je voudrais profiter de cette tribune et de la manifestation des sentinelles ici à Abidjan, pour lancer officiellement l'opération "Retour à la maison". Continuez à parler à nos frères de sorte qu'ils reviennent ».

Cette opération vise à encourager le retour des militants dans leur maison d'origine, le Rhdp. Avant de terminer, Touré Mamadou a donné rendez-vous aux membres du mouvement "Les Sentinelles", dans 3 mois, pour un bilan de l'opération.

Mouna Karama présidente de Les sentinelles : « Beaucoup d'entre nous ont été trompés »

Mouna Karama, présidente du mouvement et ex-déléguée régionale Abidjan-Est du Raci-femmes a dit : « Aujourd'hui, nous avons décidé de marquer notre retour à la maison, une maison que nous n'aurions jamais dû quitter, c'est-à-dire le Rhdp.

L'on nous avait dit que ces mouvements œuvraient pour la réconciliation et la cohésion sociale entre autres. Mais chemin faisant, certains de ces mouvements se sont mués en partis politique et ont adopté des lignes politiques et contraires aux valeurs auxquelles nous croyions.

Injures, menaces, intimidations, guerres de leadership ont été le quotidien au sein de ces mouvements et autour de l'ex-président de l'Assemblée nationale. Beaucoup d'entre nous ont été trompés.

Nous sommes convaincus aujourd'hui que l'ex-Pan et tous les mouvements qui l'entourent, n'incarnent rien de nouveau en Côte d'Ivoire. Toutes les choses qu'ils semblent dénoncer sont monnaie courante dans leur sang ».

La mission que Sona Jean-François a confiée au mouvement

Sona Jean-François, directeur exécutif adjoint du Rhdp chargé des adhésions, s'est d'abord réjoui de cette adhésion avant de missionner les nouveaux adhérents à ramener chacun, 10 nouveaux adhérents au Rhdp.

Plusieurs ex-coordonnateurs et délégués du Raci se sont succédé pour réitérer leur adhésion au Rhdp et ont rassuré le parrain d'offrir une victoire écrasante au Rhdp à l'élection présidentielle de 2020. Ce faisant, ils ont lu 3 motions de soutien (au Président de la République, au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et au Rhdp).

Le ministre Touré Mamadou était accompagné de Myss Belmonde Dogbo, secrétaire d'État auprès du ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant chargée de l'Autonomisation des femmes, et de plusieurs personnalités. La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs artistes dont Lago Paulin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.