Ile Maurice: Paiement des droits d'auteur - Le ministre Roopun demande du temps

Il avait été convoqué devant la justice, ce mardi 5 novembre, pour communiquer sa demande de précisions sur les points avancés dans la plainte logée par Bruno Raya et Borghini Doguena, de son nom de scène Dr Boyzini. Ces artistes avaient demandé que le ministre des Arts et de la culture se prononce sur le paiement des droits d'auteur.

Sauf que le ministre Pradeep Roopun a demandé, par le biais de l'avocat du State Law Office (SLO), un renvoi afin de faire part de sa «demand of particulars». L'affaire a été renvoyée au 21 janvier 2020.

Toute cette affaire porte sur une ébauche de propositions soumise par la Mauritius Society of Authors (MASA) au ministère concerné le 31 mai. Ce document préconisait la hausse du montant des droits relatifs à la diffusion des œuvres musicales à la radio, ou en téléchargement entre autres.

Depuis c'est le silence... radio. Pour cette raison, les deux artistes, à travers leurs avoués Mes Kaviraj Bokhoree et Nabiil Kaufid, ont déposé un document devant la cour. «... Ever since there has been the submission of the said draft by the board of MASA, no decision has been taken and this delay is causing irreparable prejudice,» avaient-ils précisé dans la plainte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.