Algérie: Wilaya d'Alger / Moniteurs des auto-écoles appelés à changer leurs méthodes de travail

Alger — Les moniteurs des auto-écoles dans la wilaya d'Alger doivent "changer" leurs méthodes d'enseignement et adopter de nouvelles techniques contribuant à la sensibilisation routière des conducteurs, a affirmé, mardi, la présidente de l'Association des moniteurs professionnels d'auto-écoles de la wilaya d'Alger, Nabila Ferhat.

Mme Ferhat a appelé à "changer" les méthodes de travail des moniteurs à travers la wilaya d'Alger, relevant que la pratique sur le terrain faire ressortir un besoin de cette catégorie à "l'adoption des techniques modernes d'enseignement et des méthodes contribuant à la sensibilisation routière".

L'apprentissage moderne de la conduite exige l'introduction de simulateurs de nature à aider l'apprenti à "assimiler la conduite du véhicule sur le plan théorique et pratique", notamment l'usage du levier de vitesse, les freins, l'accélérateur et les autres composants importants dans le véhicule, a-t-elle souligné.

Elle a plaidé, dans ce cadre, pour une "prolongation de la durée de la formation à une année", une démarche, a-t-elle dit, permettant d'approfondir "la responsabilité juridique" chez le moniteur.

Mme Ferhat a rappelé, par ailleurs, le dernier recensement effectué par le ministère des Transports (2018-2019) concernant la capitale, lequel fait ressortir l'existence de 983 moniteurs répartis sur 626 auto-écoles (3 seulement pour les personnes aux besoins spécifiques) exerçant à bord de 978 voitures sillonnant les différentes communes des 13 circonscriptions administratives de la wilaya.

Les espaces publics et les cours des écoles devront abriter des manifestations dans le domaine de la sécurité routière, des manifestations encadrées par les agents de la sûreté nationale, de la gendarmerie nationale et de la protection civile.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.