Congo-Kinshasa: Goma - Larmée dément les accusations de fraude mnière portées sur un général

C'est à travers un communiqué de presse rendu public, mardi 5 novembre 2019, que la 34ème région militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) basé à Goma, a démenti l'information selon laquelle le général de Brigade, Innocent Gahizi serait impliqué dans une affaire de fraude minière.

Le 28 octobre dernier, un véhicule en provenance du territoire de Masisi, avait été intercepté à la barrière Rutoboko, à l'entrée de Goma, avec à son bord des minerais. L'information a fait le tour du monde sur la toile. Elle affirmait que des minerais ainsi que toute autre chose suspecte qui se trouvaient à bord de la jeep interceptée appartenaient au général Innocent GAHIZI, commandant second de la 34ème région militaire.

Selon le service de communication des FARDC/Nord-Kivu, cette information qui portait la signature d'un certain Marcellin Cikwanine a suscité beaucoup de réactions. La 34ème région militaire a affirmé qu'à ce jour, les vrais auteurs de ces actes frauduleux sont déjà entre les mains de la justice. Avant de faire remarquer que la jeep de marque Land Cruiser à laquelle les gens faisaient allusion pour le transport de ces minerais, n'a pas la capacité de transporter 5 tonne tonnes, contrairement à ce qui était écrit dans diverses publications sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, les FARDC ont également démenti l'information selon laquelle le général Innocent Gahizi, alors chargé des opérations et renseignements au sein des FARDC, collaborerait avec le Rwanda. Pour l'armée congolaise, cet officier militaire n'a jamais été cité dans un quelconque dossier judiciaire.

Une mise en garde est faite donc à tous ceux-là qui, manifestement, s'adonnent à un coup monté et un acharnement auprès des officiers militaires de la province du Nord-Kivu dans l'intention de nuire les forces loyalistes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.