Ile Maurice: Metro Express - Les conducteurs mauriciens encore en rodage

Depuis le soft launch du Metro Express, le 3 octobre, ils sont nombreux les séniors et étudiants de Maurice et de Rodrigues à voyager dans ce nouveau mode de transport. Aux commandes ? Des train captains mauriciens recrutés par Metro Express Ltd (MEL).

Ils effectuent les essais sous la supervision des Singapouriens de la Singapore Mass Transit Corporation (SMRT). Or, il nous revient que ceux qui ont voyagé à bord du métro estiment que le trajet Rose-Hill-Port-Louis «est trop long».

Pressions pour opérer après les élections

Selon nos renseignements, les train captains ne seraient pas encore prêts pour conduire des Urbos 100. Et ce, malgré les formations mises à leur disposition. Il semblerait également que des pressions soient exercées sur ces conducteurs pour qu'ils puissent opérer après les élections.

«Vwayaz dan métro, enn lot santiman mem sa. Mé vwayazla bien long. Li al tro lan. Finalman, prémié experyans vinn amer. Plis ki enn-er res ladan», a affirmé, il y a quelques jours, l'une des personnes interrogées ayant fait le trajet Rose-Hill-Port-Louis. D'autres expliquent que c'est uniquement un voyage d'un point à un autre, sans aucun arrêt aux différentes stations du métro. «C'est dommage qu'on ne s'arrête pas à une station. Li zis fer alé-rétour Rose-Hill-Port-Louis.»

Un autre passager est lui plus critique. «Arrivé au carrefour de Beau-Bassin, le train captain mauricien ne savait pas quoi faire. Il a commencé à paniquer. Il a regardé à gauche et à droite. Il a pris du temps pour traverser le carrefour.» Le passager se demande si le conducteur de train a eu une formation adéquate. «Ne doitil pas se concentrer sur les rails ?» s'interroge-t-il.

Un autre passager qui n'est pas à son premier voyage reste, lui, perplexe. «Pourquoi s'arrêter au passage à niveau alors que c'est connu que les Urbos 100 ont la priorité sur le trafic ?»

MEL se défend : «Ils ont suivi une formation poussée sous la supervision de SMRT»

«L'express» s'est tourné vers MEL afin d'obtenir des explications. Par le biais d'un courriel, le «Chief Executive Officer» (CEO) de MEL, Das Mootanah, dira que «la sûreté et la sécurité sont au cœur de tout ce que MEL fait et nous ne faisons jamais de compromis à cet égard. Je peux confirmer que tous nos conducteurs de train ont suivi une formation poussée sous la supervision directe de SMRT, qui figure parmi les trois meilleurs opérateurs ferroviaires du monde». Et au CEO de MEL d'ajouter : «Les conducteurs de Metro Express ont suivi une formation théorique et pratique intensive afin d'être prêts. Nous pouvons également confirmer qu'ils sont heureux, pleinement motivés et désireux de faire fonctionner le système.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.