Congo-Kinshasa: Tanganyika - Les femmes policières de Kalemie sensibilisées à la Résolution 1325

communiqué de presse

Kalemie, 5 Novembre 2019- La MONUSCO a organisé une session d'information sur la Résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité des Nations Unies au profit de seize femmes de la Police Nationale Congolaise (PNC). La session organisée par la Police des Nations Unies, UNPOL, Secteur de Kalemie, avait pour objectifs la Vulgarisation de la Résolution 1325 sur les Femmes, la Paix et la Sécurité, ainsi que la promotion de la prise en compte du genre dans les actions de la PNC.

Sonia Melki, la Cheffe du Secteur UNPOL à Kalemie, dans son mot d'introduction, a fait un bref historique du contexte, rappelant « qu'en 2000, le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaissait non seulement l'impact particulier des conflits sur les femmes, mais aussi le besoin de considérer celles-ci comme parties prenantes à la prévention et à la résolution des conflits ».

Elle a indiqué que le Conseil de sécurité a adopté la Résolution 1325 pour souligner, entre autres, la nécessité d'intégrer la notion de genre et inclure les femmes dans les approches relatives à la sécurité et à la construction de la paix, en particulier les femmes affectées par les conflits.

Madame Melki a plaidé pour un recrutement plus accru des femmes dans la Police congolaise. Leur présence au sein de la PNC permettrait de prendre en compte les besoins spécifiques des femmes et de filles, estime-t-elle.

Le Major Michel Dolomigo de la PNC, chargé de l'Unité de lutte contre les violences sexuelles et la protection de l'enfant, seul homme présent à la session d'information, a quant à lui, insisté sur l'importance de l'application des dispositions de la Résolution 1325 dans le secteur de la sécurité.

« Le processus d'élaboration de politiques au niveau de la police doit prendre en compte la participation pleine et égalitaire des femmes à tous les niveaux et la systématisation de la prise en compte de la dimension du genre telle que le stipule la Résolution 1325 », a précisé le Responsable de la PNC. Il a par ailleurs exhorté les femmes policières à postuler pour accéder à des postes de niveau hiérarchique supérieur. Selon lui, les formations et autres renforcements de capacités techniques sont des moyens pour y parvenir.

Le partage d'informations et d'expériences entre les femmes de la PNC a été évoqué comme un stimulant à l'auto-formation. A cet effet, les participants ont recommandé d'accélérer le processus de création du réseau des femmes policières du Tanganyika.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.