Cameroun: Transport aérien - Réflexion sur la qualité du service

La 7e édition du forum annuel réunissant la Ccaa et les compagnies ouverte hier, 5 novembre, à Douala.

1,5 million de personnes ont utilisé le transport aérien pour venir au Cameroun ou en partir en 2018. Le chiffre a été communiqué hier, 5 novembre 2019 à Douala, à l'ouverture de la 7e édition du Forum sur la qualité des services offerts aux usagers du transport aérien, organisé par la Cameroon Civil Aviation Authority (Ccaa, l'Autorité aéronautique).

Au niveau mondial, sur le même exercice, ce sont quelque 4,3 milliards de passagers qui ont été enregistrés dans le secteur du transport aérien. Si l'importance de ce moyen de déplacement n'est plus à démontrer, il reste que, du fait qu'il soit justement très prisé, la qualité des services offerts doit être constamment à la hauteur.

C'est justement l'objet du forum lancé hier, qui court jusqu'à ce vendredi 8 novembre, et auquel prennent part, outre la Ccaa, les Aéroports du Cameroun (Adc) et des représentants de compagnies aériennes opérant localement.

La préoccupation liée à la qualité des services naît en partie d'un constat, rappelé hier par Ritzentelar Akkum, chef de la division du transport aérien à la Ccaa, qui a ouvert les travaux au nom du directeur général : le transport aérien reste vulnérable, en raison de la nature délicate des avions et de la difficulté à parfaitement sécuriser les aéroports, lieux généralement grouillants de monde.

Pendant les quatre jours de travaux, les participants sont appelés à réfléchir sur les mesures à prendre afin d'améliorer les services et assurer un transport sûr et sécurisé des personnes et des biens du/vers le Cameroun. Il sera également question d'examiner de plus près les mesures de facilitation, la gestion des vols et la protection des droits des passagers dans les aéroports camerounais.

De plus, il est attendu des représentants des administrations partenaires intervenant dans le circuit des passagers qu'elles présentent les missions de leurs contrôles, les articles ou objets interdits ou donnant lieu à un certificat, et les coûts des services rendus. Ainsi que toutes autres informations utiles pouvant être publiées dans le « Guide des passagers aériens » en cours de rédaction à la Ccaa. Il sera relevé que le dispositif actuel, basé sur un ensemble cohérent de mesures, garantit déjà aux passagers un niveau de sécurité acceptable. Mais, soulignera le représentant du Dg de la Ccaa, « l'amélioration continue est au cœur de la survie du système de l'aviation civile ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.