Gabon: Bambouchine - Après un éboulement, la route se rétrécit et se dégrade

6 Novembre 2019

À Bambouchine, un quartier du sixième arrondissement de Libreville, le talus qui est aux abords d'une ses routes s'est effondré, suite aux fortes pluies qui tombent ces derniers temps.

Cet effondrement obstrue quasiment la circulation routière, à tel point que les moyens roulants sont obligés de braver un léger bourbier pour sortir ou entrer au quartier .

La pluie à encore fait des siennes à Libreville, plus précisément quartier Bambouchine la semaine écoulée. En effet, il y a quelques jours, un talus s'est effondré près d'une route après la tombée d'une forte pluie. Ledit effondrement était d'une telle violence qu'il est arrivé sur la route principale.

Il occupe près de la moitié de la route. La conséquence immédiate est que la voie routière n'est pas loin d'être fermée. Les routiers qui l'empruntent depuis lors font parler les génies du volant, pour circuler sur cette route. Le fait que la voie de circulation soit pas construire en goudron ne facilite pas l'équation aux chauffeurs. Ces derniers pataugent dans la boue à chaque fois qu'ils circulent sur cette voie.

Au quartier Bambouchine, les chauffeurs ont l'impression d'être sur la nationale un (1), quand ils circulent sur la route. Il faut dire que l'effondrement du talus à considérablement rétréci et endommagé la route.

Les populations de ce quartier souhaitent voir le nouveau Ministre des Travaux Publics poursuivre l'œuvre de son prédécesseur, dans le projet de construction des routes et voiries.

Malgré l'avancement du projet à pas de tortue, ils restent optimistes. "Il n'y a pas de raison que le projet de construction de la route ne voit pas le jour. Plusieurs quartiers de Libreville ont déjà des nouvelles routes. Nous attendons donc sereinement notre tour.", pense un riverain. Ce même sentiment est partagé par un bon nombre de personnes. Comme quoi l'espoir fait vivre !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.