Sénégal: 10ème édition du Salon national des Arts visuels - La création sénégalaise mise en exergue

6 Novembre 2019

Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop a présidé hier, mardi 5 novembre au Grand Théâtre, la cérémonie d'ouverture de la 10ème édition du Salon national des arts visuels.

Axé sur le thème, «Art et questions nationales : la place de l'artiste dans le Plan Sénégal Emergent (PSE)», l'évènement va se poursuivre jusqu'au 20 novembre prochain avec, au programme plusieurs expositions à Dakar. 45 artistes sont sélectionnés pour l'exposition principale.

C'est parti pour la 10ème édition du salon national des arts visuels qui baissera ses rideaux le 20 novembre prochain.

La cérémonie d'ouverture de cet évènement qui rassemble des artistes des 14 régions du Sénégal, a eu lieu hier, mardi 5 novembre au Grand Théâtre, précédée par le vernissage de l'exposition principale intitulée «Seetu ou miroir» par le Chef de l'Etat Macky Sall à la galerie nationale.

Avec 45 artistes sélectionnés pour l'exposition principale, la 10ème édition du salon national des arts visuels est axé sur le thème : «Art et questions nationales : la place de l'artiste dans le Plan Sénégal Emergent (Pse)».

« Le Président de la République a dans le Pse parmi des plateformes culturelles qui seront réalisées pour accompagner le développement du secteur.

Il a parlé aussi de promouvoir les industries créatives performantes et mieux diffuser les produits culturels au plan national et international, c'est la raison pour laquelle, je pense que les artistes sont conscients que le développement de la culture, de ce pays n'est pas seulement l'affaire des autorités ou de l'Etat mais de tout le monde et nous comptons y jouer pleinement notre rôle», a déclaré la directrice de la galerie nationale, Madjiguene Niang Moreau.

Prenant la parole, le ministre de la Culture et de la Communication est revenu sur l'importance du thème. «Le Pse est en effet le cadre qui oriente notre idéal d'émergence dont le cœur est d'abord le capital humain or, c'est pour la création artistique entre autres que l'homme construit et donne son sens à son existence», a expliqué Abdoulaye Diop. Il s'est félicité du dispositif adopté dans les trois lieux d'expositions que sont la galerie nationale d'art, le centre culturel Blaise Senghor et le centre culturel Blaise Senghor. En effet, dans son discours, Madjiguene Niang Moreau a fait part de la doléance des artistes.

«Nous réclamons des dispositifs adaptés tels que l'enseignement de l'éducation artistique, les évènements culturels, l'aménagement culturel dédié aux foires en faisant appel à la notion des villes créatives», a-t-elle laissé entendre.

La 10ème édition du salon national des arts visuels propose deux autres expositions à savoir «Seentu ou espérance» consacrée aux jeunes artistes au centre culturel Blaise Senghor et «Fataliku ou souvenir» qui est en hommage aux artistes disparus qui va avoir lieu au musée Théodore Monod.

Sans oublier les panels sur «l'évolution de la création artistique au Sénégal depuis l'indépendance». La cérémonie d'ouverture a été rehaussée de la prestation du groupe Bidew Bou Bess, de la performance des élèves de l'école nationale des arts.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.