Tunisie: Le GCT prévoit des pertes de 160 MD en 2019 et appelle à réduire ses charges

Tunis — Les pertes du Groupe Chimique Tunisien (GCT) devrait atteindre 160 Millions de Dinars, au cours de l'exercice 2019, a annoncé, mercredi, le directeur général du GCT, Abderrazek Ouanassi.

Ces pertes sont engendrées par les dépenses de la subvention des engrais chimiques destinés au secteur agricole (117 MD), prises en charge par la Compagnie, a-t-il expliqué, au cours d'une conférence de presse, à Tunis, précisant que le coût total de la subvention de ces engrais a atteint 858 MD, depuis 2011, outre la prise en charge de la masse salariale des sociétés de l'environnement, de plantation et de jardinage estimée à 75 MD/an.

Ces dépenses représentent des charges supplémentaires qui ont contribué à l'aggravation de la situation financière du groupe, a-t-il avancé, appelant à leur consacrer une enveloppe spéciale dans le cadre de la loi de finances.

Pour Ouanassi, la régression de la production à 30% de la moyenne annuelle (6,5 millions de tonnes/an) a contribué à l'aggravation de la situation financière du groupe.

A cet égard, une nouvelle stratégie visant la réduction des pertes et l'orientation de l'exportation vers les marchés voisins (Turquie, Italie, France, Espagne, Algérie et Libye) est adoptée, pour réduire le coût de transport et améliorer la rentabilité. Le groupe a également, décidé d'abandonner les marchés lointains (Inde et Brésil) où la concurrence est rude en matière de fixation des prix d'exportation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.