Afrique: La conférence de Nairobi sur la population va "réaffirmer" le "programme d'action" adopté il y a 25 ans au Caire

Dakar — La conférence internationale sur la population et le développement (CIPD25), prévue du 12 au 14 novembre à Nairobi, la capitale du Kenya, sera l'occasion de "réaffirmer" le "programme d'action" adopté il y a 25 ans pour les politiques démographiques, a-t-on appris mercredi du secrétaire général du ministère sénégalais de la Jeunesse, Gabriel Luciano Preira.

"En 1994, la communauté internationale s'était réunie au Caire pour examiner les questions de population. Vingt-cinq ans après, tous les pays restent unanimes que beaucoup de promesses ne sont pas satisfaites, et des défis majeurs restent encore à relever, d'où la nécessité de réaffirmer le programme d'action du Caire", a expliqué M. Preira au cours d'une rencontre avec la presse, à Dakar.

"Dans la perspective d'accélération des promesses faites au Caire, les Nations unies invitent toutes les parties prenantes à une réflexion autour des progrès réalisés et des gaps à résorber", a précisé M. Preira en prélude à la participation du Sénégal à la CIPD25.

Le sommet de Nairobi a pour thème : "CIPD 25 : accélérer les promesses".

Selon Gabriel Luciano Preira, les participants vont s'appesantir sur "le programme d'action adopté autour de trois objectifs". Il s'agit de la réduction de la mortalité maternelle, infantile et juvénile, de l'accès universel à l'enseignement et de l'accès universel aux soins de santé de la reproduction et de la planification familiale.

Les échanges vont s'articuler autour de cinq sous-thèmes : "les droits et la santé sexuelle et reproductive, la création d'une dynamique de financement, la diversité démographique et le développement, les violences basées sur le genre et les pratiques néfastes à la santé des femmes et des filles, et les droits sexuels et reproductifs en situation humanitaire".

Le représentant-résident assistant au Sénégal du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) estime que "la conférence de Nairobi est importante car des défis demeurent". Cette rencontre "permettra de remobiliser la communauté internationale pour parachever les objectifs fixés depuis 1994", a dit Moussa Faye.

A Nairobi, "les Etats sont appelés à prendre des engagements programmatiques et financiers", a-t-il ajouté.

La délégation sénégalaise à la CIPD25 sera conduite par le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, qui aura à ses côtés son collègue chargé de la Jeunesse.

Le Conseil économique, social et environnemental du Sénégal sera également représenté à la conférence, à laquelle prendront part des directeurs, experts et cadres de plusieurs ministères dont ceux de la Santé et de la Famille.

Des militants de la société civile du Sénégal et des responsables des réseaux chargés de population et de développement prendront part à la rencontre, aux côtés de parlementaires, journalistes, chefs religieux et communicateurs traditionnels sénégalais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.