Algérie: Formation de Master - Lancement, dimanche prochain, de la 2è session de candidature

Alger — La deuxième session de candidature à la formation de Master, sera lancée dimanche prochain (tout au long de 5 jours) au profit des diplômés des établissements universitaires ayant accusé un retard dans l'achèvement de l'année universitaire écoulée, ainsi que tous les diplômés qui n'ont pas obtenu de places pédagogiques, a indiqué, mercredi, un communiqué du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Le ministère porte à la connaissance de l'ensemble des étudiants concernés par la deuxième session de candidature à la formation de Master pour les diplômés des établissements universitaires ayant accusé un retard dans l'achèvement de l'année universitaire écoulée et les diplômés au titre de l'année 2019 qui n'ont pas obtenu de places pédagogiques dans leurs établissements, que l'opération de candidature "sera lancée du dimanche 10 novembre 2019 au jeudi 14 novembre 2019, parallèlement à l'opération effectuée par les établissements concernés pour la sélection de leurs étudiants nouvellement diplômés au titre du quota de 80%", a précisé le communiqué.

La première session concernant les établissements universitaires qui n'ont pas accusé un retard dans l'achèvement de l'année académique a permis à ces établissements d'être plus indépendants dans la gestion du quota de 80% consacré à leurs nouveaux diplômés, a rappelé la source, ajoutant que cette opération "s'est déroulée dans de bonnes conditions" et "a débouché sur la sélection de 160.000 demandes de candidature alors que le quota de 20% a été entamé à partir du 6 octobre dernier après que la majorité d'établissements aient achevé l'année universitaire 2018-2019".

Au vu du retard accusé par certains établissements de l'Enseignement supérieur qui n'ont achevé l'année académique qu'en octobre dernier, la tutelle a affirmé avoir décidé d'organiser une session au profit des anciens diplômés (système classique et LMD) en concertation avec les établissements universitaires concernés.

A ce titre, le ministère a réaffirmé que "cette opération n'aurait pu être lancée sans l'achèvement de l'année universitaire par tous les établissements", par souci d'équité que veille à consacrer le secteur dans de telles conjonctures, notamment pour les nouveaux diplômés en 2019".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.