Cameroun: Aéroport de Yaoundé / Nsimalen - Le niveau de sûreté est appréciable

Une information relayée à travers les réseaux sociaux laisse entendre que des compagnies aériennes occidentales projettent de ne plus desservir l'aéroport international de Yaoundé - Nsimalen, du fait de questions liées à la sûreté de cette plateforme aéroportuaire.

Le ministre des Transports tient d'emblée à repréciser que, suite à l'audit de sûreté effectué par l'Organisation de l'Aviation civil internationale (OACI), courant avril 2018, les aéroports camerounais ont obtenus des résultats satisfaisants, avec un niveau de sûreté évalué à 70,96%, supérieur à la moyenne mondiale qui est de 65%. L'aéroport international de Yaoundé - Nsimalen a quant à lui, présenté un niveau de sûreté supérieur à cette moyenne générale.

De même, suite à la concertation tenue au ministère des Transports, ce 12 novembre 2018, avec les compagnies de voyage Air France et Brussels Airlines, ces dernières ont tenu à féliciter le gouvernement pour les avancées significatives observées en matière de mise en œuvre des standards de sûreté de l'aviation civile.

Au cours des échanges fructueux, qui ont permis d'aplanir quelques incompréhensions, le ministre des Transports a fait savoir que, conformément au programme national de sûreté de l'aviation, promulgué par le président de la République, S.E. Paul Biya, le Cameroun est résolument engagé à mettre en œuvre le plan de modernisation de ses infrastructures aéroportuaires.

Toute chose qui se fera en étroite collaboration avec les différentes compagnies de transport. Un comité ad-hoc de suivi veillera à l'implémentation en synergie des mesures visant à atteindre un niveau optimal de sécurité, à travers la mise en place du guichet unique d'inspection-filtrage.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.