Madagascar: Energie - Vers la détaxation du gaz

La vente au détail de gaz se fait déjà dans la ville de Mahajanga.

Le ministre Alexandre Georget préconise la transition vers l'utilisation du gaz à la place du charbon de bois. « Si c'est possible, je recommande l'utilisation du gaz au lieu du charbon » a-t-il lancé lors d'une interview effectuée cette semaine. Le ministre d'appuyer son interpellation en faisant savoir « nous disposons de solutions pour remplacer le charbon de bois. Nous sommes actuellement en phase pour la détaxation du gaz ». Face au coût élevé des produits à l'origine de la réticence de la population, le ministre Alexandre Georget de noter « une négociation pour la possibilité de vente au détail du gaz de la société est actuellement en cours. La négociation incluant également la révision des prix des bombonnes ». Profitant de l'occasion, le ministre de l'environnement et du développement durable d'attirer l'attention sur le côté économique et environnemental de la chose. « 15.000 tonnes de gaz équivalent à 450.000 tonnes de charbon de bois. Et pour avoir ces 450.000 tonnes, il faut brûler 2.000.000 d'arbres » a-t-il lancé.

Forêts. L'interview du ministre de l'environnement et du développement durable a également été l'occasion pour savoir que le pays compte sur un lobbying étranger afin de se voir octroyer un bombardier d'eau pour faire face aux feux de brousse qui minent le pays. « J'étais récemment à La Réunion pour la recherche de solution pour faire face aux problèmes de feux de brousse. Étant donné que La Réunion peut avoir un bombardier d'eau quatre mois dans l'année, nous avons effectué des actions de lobbying pour avoir droit à cet avion. La validation dépend toutefois de la France en accord bilatéral avec La Réunion ».Les autorités réunionnaises auraient promis de faire le nécessaire pour que la Grande Île bénéficie des avantages du bombardier d'eau. Outre le côté financier et technique, l'utilisation du gaz comme combustible relève aussi du choix de vie des ménages malgaches.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.