Guinée: Nouvelle journée de mobilisation contre une réforme constitutionnelle

Les manifestants se réunissent à Conakry pour s'opposer au projet controversé de réforme constitutionnelle, qui pourrait permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. À l'appel du Front national de défense de la Constitution (FNDC), la foule commence à rallier le point de départ de cette marche autorisée.

Le FNDC s'est réuni, ce mercredi, avec le gouvernorat de la capitale, qui a effectivement décidé d'autoriser cette marche du rond-point de la tannerie, jusqu'au stade du 28-Septembre. Les discussions ont ensuite porté sur la sécurisation de la marche.

Le FNDC insiste pour que les forces de l'ordre se fassent le plus discrètes possible afin d'éviter tout contact et de ne pas reproduire le scénario de lundi, quand trois personnes ont perdu la vie, en marge de la mobilisation.

Revendications en trois points

Les revendications restent les mêmes. Elles se résument en trois points, selon Foniké Méngué, le coordinateur du FNDC : la libération immédiate de cinq de ses principaux leaders, condamnés le 22 octobre à de la prison ferme pour avoir appelé à manifester, la justice pour les victimes des manifestations, le FNDC en dénombre 17 depuis la mi-octobre, et une déclaration publique du président, annonçant qu'il renonce au projet de réforme constitutionnelle.

Manifestations à l'intérieur du pays

Selon le FNDC, des manifestations sont également prévues à l'intérieur du pays, par exemple à Mamou et Boké tandis que les villes de Labé et Kindia attendront la semaine prochaine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.