Congo-Brazzaville: Semaine du documentaire - Une formation sur comment « filmer la parole »

L'atelier que va diriger Jean-Marie Téno, réalisateur, monteur et producteur français d'origine camerounaise, s'adresse à tous les réalisateurs, monteurs, ingénieurs de son et producteurs. Il aura lieu du 18 au 23 novembre, à l'Institut français du Congo (IFC) de Pointe-Noire.

De nombreuses personnes continuent à se poser la question de savoir comment « filmer la parole ». Pour la quatrième édition de la Semaine du film documentaire, l'IFC a souhaité prolonger ce questionnement avec celles évoluant dans le domaine du cinéma. Pour ce faire, il a invité Jean-Marie Téno pour explorer cette question et travailler avec elles sur la mise en scène du recueil de la parole.

Filmer la parole, c'est la recueillir comme s'il s'agissait d'un bien précieux. Cette formation qui durera une semaine permettra aux participants de mener tout projet incluant un dispositif filmique. L'atelier va se structurer selon deux dispositifs complémentaires: d'une part, comprendre les enjeux de la parole dans le documentaire, (visionnages et exercices) et, d'autre part, la réalisation des travaux personnels (choix du sujet, scénario, prise de vue, montage).

Envisager la parole comme élément structurant la réalisation documentaire, connaître les différentes formes de documentaire, acquérir les bases du métier de réalisateur, dans le champ du documentaire, réaliser un film court, se confronter aux enjeux du sonore à travers la réalisation d'exercices, repenser la réalisation de films documentaires à partir du questionnement de la parole, etc., vont ponctuer le quotidien de cette formation.

En effet, en explorant les différentes formes de réalisation de la parole dans le documentaire et à travers des visionnages et des exercices, cette formation donnera aux participants des outils pratiques pour l'écriture d'un documentaire, de la prise de son jusqu'au mixage. Chacun réalisera un court documentaire sur le thème « Filmer la parole » et les réalisations seront effectuées en binômes. Les travaux faits pendant cette résidence seront présentés collectivement et discutés. Ils seront projetés lors de la soirée de clôture de la Semaine du documentaire et un jury professionnel sélectionnera l'un des films auquel sera remis le prix Elikia.

Pour prendre part à cette formation, il suffit d'avoir déjà écrit ou réalisé, ou encore travaillé sur un ou plusieurs documentaires, justifier des connaissances de base du logiciel de montage, être disponible à temps plein pour la durée de la formation, posséder du matériel audiovisuel (appareil photo de bonne qualité ou caméra) et enfin être adhérent à l'IFC de Pointe-Noire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.