Sénégal: Le chef de l'Etat baptise des promotions de trois écoles militaires

Dakar — Le président de la République, Macky Sall, a baptisé jeudi des promotions de l'Ecole militaire de santé (EMS), de l'Ecole nationale des officiers d'active (ENOA) et de l'Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN), lors de la cérémonie officielle de la Journée des forces armées, à Dakar, a constaté l'APS.

La promotion de l'EMS a été baptisée au nom du colonel Mar Macodou Diouf. Le nom du général Lamine Cissé a été donné à celle de l'ENOA. La promotion de l'EOGN, elle, porte le nom du colonel Badara Niang.

Le chef de l'Etat a remis les "insignes de la médaille de militaires blessés en opérations" au sergent-chef Amath Ndiaye, au sergent Amadou Makhtar Bâ et au caporal-chef Abdoulaye Ngom.

La Journée des forces armées est célébrée jeudi au Sénégal, sur le thème : "Le rôle des forces armées dans la gestion des pandémies et catastrophes".

A Dakar, la cérémonie officielle a eu lieu au camp militaire Dial-Diop, où s'est déroulée une prise d'armes en présence du chef de l'Etat, des autorités militaires, des personnalités politiques et de membres du gouvernement.

La Journée des forces armées commémore la remise du drapeau national du premier régiment des tirailleurs sénégalais au premier bataillon d'infanterie du Sénégal, le 10 novembre 1960, "entérinant ainsi la date historique de l'accession à la souveraineté nationale, le 20 août 1960".

"Célébrée pour la première fois en 2004" à l'initiative du président de la République, "cette date symbolique du 10 novembre sera désormais inscrite dans le calendrier républicain comme étant la Journée [des] forces armées", précise la Direction de l'information et des relations publiques des armées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.