Sénégal: Mobilisation de l'investissement privé pour l'atteinte des ODD - Vers une nouvelle loi relative aux partenariats public-privé

7 Novembre 2019

Le Sénégal va mettre en place une nouvelle loi relative aux partenariats public-privé pour la mobilisation de l'investissement aux fins de faire jouer le secteur privé pleinement son rôle dans le PSEII.

C'est ce qu'a déclaré le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, hier mercredi 6 novembre, lors de l'ouverture des rencontres d'information, de partage de connaissances et de mise en réseau de développement du secteur privé des pays de l'Afrique-caraïbes et pacifique (ACP) de trois jours, à Dakar.

Le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, a annoncé hier, mercredi 6 novembre, à Dakar, de nouvelles réformes, en vue de promouvoir davantage l'investissement privé au Sénégal aux fins de faire jouer pleinement le secteur privé son rôle dans la mise en œuvre de la deuxième phase du Plan Sénégal Emergent (PSE2).

«Le Sénégal va faire d'autres réformes, par exemple, la revue de la loi sur les partenariats public-privé pour plus de souplesse, de flexibilité, pour que nous puissions faire plus de projets dans le cadre d'un partenariat public privé (Ppp)... », a-t-il soutenu.

Car, «il est extrêmement important de renforcer le secteur privé, créateur d'emplois et de croissance économique», a-t-il dit. Selon M. Hott : «C'est véritablement une loi de développement du secteur privé qui sera proposée en conseil des ministres et également à l'Assemblée nationale».

Progressiste dans la dynamique des réformes enclenchées, le ministre d'annoncer ceci : «Un partenariat pour les réformes sera signé avec l'Allemagne à Berlin, le 19 novembre prochain, en présence du président de la République, Macky Sall.

Dans ce partenariat, nous avons quatre réformes majeures et un don important de l'Allemagne qui va accompagner ces réformes».

Profitant de cette tribune, le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott a magnifié le classement du Sénégal dans le dernier rapport du Doing Business dans lequel le Sénégal a réalisé un bond de 18 places. Un record jamais atteint tient a-t-il souligné. «Il est rare que des pays puissent réaliser autant de bonds en une seule année».

Le Sénégal, rappelle-t-on, occupe la 123ème place sur 190 dans ce dernier classement, enregistrant ainsi, en un an, un gain de 4,9 points pour 18 places gagnées.

Le Sénégal figurait à la 141ème place du Doing Business 2019. Il gagne ainsi 59,3 points contre 54,4 dans le précédent rapport.

Toutefois, le ministre d'encourager les réformateurs à maintenir le cap pour rendre attractif et compétitif le Sénégal. «J'estime qu'il faudra faire davantage pour que l'année prochaine le bond soit plus élevé que celui fait en 2019», a-t-il lancé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.