Togo: Le Festival Elima planche sur la question de "l'emploi des jeunes" et de "l'immigration illégale"

Pour ses 10 ans d'existence, le Festival de la mode, Elima rompt avec la tradition en transportant la mode vers le public. C'est en plein air au cœur de Lomé est sous les pieds de la colline de la Colombe de la Paix que l'édition 5 de cet évènement a été lancé cette soirée de Jeudi.

Prennent part à cette édition, aux côtés de leurs collègues togolais, des stylistes et modélistes de 15 pays dont l'Ethiopie, le Gabon, l'Afrique du Sud, l'Allemagne, la France, la Belgique, le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, le Niger.

Dans son mot à l'ouverture de ce festival, la promotrice, Limda Awesso, a indiqué que leur "ambition à travers ce festival est de fédérer à Lomé le plus grand nombre dacteurs du monde de la mode que sont : stylistes, mannequins professionnels, photographes, bloggeurs, accessoiristes".

Aussi, a-t-elle poursuivi que "le Festival Elima a décidé d'apporter sa pierre à l'édifice en choisissant un thème d'actualité en vue d'interpeler le public, les partenaires, les politiques et la communauté internationale". Il s'agit du thème, « De l'emploi pour les jeunes, une solution contre l'immigration illégale ».

En tout cas, de l'avis de la promotrice d'Elima, "l'une des solutions contre ce fléau serait l'emploi des jeunes.

De l'emploi, le secteur de la mode peut en être un grand pourvoyeur", d'où il urge de "sensibiliser nos frères et sœurs que la solution n'est nulle autre lieu qu'ici c'est-à-dire le Togo : un pays à fort potentiel doué d'un génie créateur".

Un message qui a été visiblement bien accueilli par le public hétéroclyte qui a suivi passionnément les différents plateaux des créations des stylistes qui leur ont été gracieusement présentés par les mannequins.

Les artistes de chanson dont Master Popa ont apporté à travers leur voix leur touche à cette cérémonie de lancement de ce Festival qui connaitra son apothéose Samedi à travers un autre grand défilé de mode à l'hôtel Eda Oba.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.