Togo: Dangote va produire de l'engrais pour les agriculteurs togolais et ouest-africains

C'est l'un des fruits deux accords signés ce Jeudi à Lomé entre le Togo et Dangote Industries Limited de l'homme d'Affaires nigérian Aliko Dangote. Il s'agit des documents signés par Aliko Dangote et le ministre togolais des mines, Dèdèriwè Ably-Bidamon et qui autorisent le Nigérian à produire de l'engrais et du ciment au Togo.

Il est indiqué par le communiqué de la présidence de la République togolaise qui informait de l'évènement que le coût du premier projet (la production de l'engrais en transformant le phosphate togolais est de 2 milliards de dollars.

Quant au second projet, qui ouvre le Togo à l'implantation d'une nouvelle cimenterie, à partir du clinker togolais et nigérian, l'investissement sera de 60 millions de dollars et occasionnera la création de 500 emplois directs.

Précision, l'engrais produit au Togo par Dangote sera en destination de la région ouest africaine et le projet prend effet avant même la fin de l'année 2019, alors quela nouvelle cimenterie viendra aider à faire face à la demande locale qu'à celle des pays limitrophes.

On indique du côté togolais que « ces 2 projets de développement socio-économique initiés par le président s'inscrivent dans le cadre du 2ème pilier du Plan national de développement ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.